vendredi 8 avril 2016

Baboye Vs Baye Mandione : Gare à une autre défaite !

C
es deux lutteurs sont restés plusieurs années sans signer la moindre victoire. Pourtant, ils avaient, chacun à son niveau, flirté avec la haute compétition, le haut niveau avant de crouler sous les défaites pour être par la suite relégués à un autre rang. Le 16 avril à Kaolack, la défaite est interdite !

Ce choc fait partie du chef-d’œuvre du jeune promoteur Aziz Ndiaye qui a toujours su détecter les affiches phares. Avant le duel tant attendu entre l’ancien Roi des arènes (Yékini) de Ndakaru qui revient après trois (3) ans de disette pour affronter Lac 2 (écurie Walo) le 24 juillet, Balla Bèye 2 (Baboye) de l’écurie Pulaar en découdra avec Baye Mandione le Fou de Guëm Sa Bopp.
Ces lutteurs, pour rester dans l’arène, n’ont plus droit à l’erreur. Une défaite de plus serait assurément catastrophique pour leur carrière.
Baye Mandione est resté cinq (5) ans de suite sans signer la moindre victoire. Car après son succès face à Moussa Dioum (Parcelles Mbollo) le 25 avril 2011, Baye Mandione se fera laminer par Gris Bordeaux de Fass et son poulain Papa Sow respectivement les 1er janvier 2012 et 1er avril 2013.
Par la suite, Boy Niang 2 de l’écurie Boy Niang le surprendra le 23 février 2014 au stade Demba Diop. Ces défaites en cascade mettent le Fou dans une position très délicate dans l’arène. Il lui faut coûte que coûte une victoire.
Mais son adversaire Balla Bèye 2 (Baboye) caresse le même rêve : Enfin signer une victoire pour également espérer encore rester dans l’arène malgré son âge (il n’a plus 18 ans).
A l’instar de Baye Mandione, Baboye ne gagne plus non plus. Huit (8) ans qu’il n’a plus goutté à la saveur d’une victoire. Son dernier sacre remonte à la date du 9 mars 2008 où il avait battu Gris Bordeaux de Fass. Le 9 août 2009, il signera un combat nul devant Lac 2 du Walo avant d’être dévoré en 42s de confrontation par le Lion Balla Gaye 2 (école de lutte Balla Gaye) le 1er août 2010. Le 11 décembre 2011, un combat sans verdict face à Ness la Baleine de Lansar avant de perdre encore lourdement face à Bombardier (Mbour) l’actuel Roi des arènes.

Koné Mamadou, New-York (USA)

Aucun commentaire: