vendredi 5 février 2016

Héros hier, zéro aujourd’hui

 Bathie Séras, Mbaye Diouf, Tapha 2, Katy 2
I
l est clair que certains lutteurs sont au bout du rouleau. Leur technique de combat, leur force physique et même la chance semblent les avoir abandonnés. Pourtant dans un passé récent, ils étaient de véritables terreurs dans l’arène. Héros hier, ils sont passés à zéro aujourd’hui.

Bathie Séras le Magicien de Guinaw Rails
A l’instar de nombreux autres jeunes lutteurs, Bathie Séras (écurie Bathie Séras) a fait parler de lui lors du mini championnat du promoteur Gaston Mbengue organisé en 2006. Il ne l’a certes pas remporté, mais s’est avéré un combattant très critique (poule B) lors des phases de poules. Par la suite, il croisera même (sans succès) Balla Gaye 2 (école de lutte Balla Gaye), devenu Roi des arènes 6 ans après.
Mbaye Diouf le technicien
Tout comme Bathie Séras, Mbaye Diouf de l’écurie Baol a fait trembler l’arène. Il n’a pas un gabarit extraordinaire, mais parvenait à s’imposer grâce à sa technique de combat. Mais depuis quelques années, il ne gagne plus. Il n’est que l’ombre de lui-même, surtout après sa dernière sortie malheureuse face à Mame Balla (école de lutte Balla Gaye) le 27 novembre 2011. Le technicien semble dépassé.
Tapha 2 le Génie de Fass
Lui aussi s’est fait connaître par son grand talent, sa technicité. Adepte de lutte gréco-romaine, Tapha Guèye 2 était un véritable magicien au combat. Mais lui non plus n’échappera au bouleversement de l’arène avec l’arrivée de nombreux jeunes très doués. Tapha 2 a certes battu le débutant Armée (Ben Barack Mbollo) le 25 mai 2014 lors de sa dernière sortie, mais est moins attiré par les promoteurs et ne verrait que du feu face à la nouvelle génération de lutteurs.
Katy 2, la Panthère Noire
Trompé par Trompeur (Thiaroye Mbollo) lors de sa dernière sortie du 20 mai 2012, Katy 2 la Panthère Noire de l’école de lutte Cheikh Mbaba a complètement disparu de l’arène. Lui non plus ne gagne plus comme les autres. Il ne fait qu’accumuler les défaites. Egalement dépassé par la fureur de vaincre de la jeune génération, la Panthère Noire a préféré se retirer dans son coin pour se consacrer à autre chose.
En somme, défavorisés par leur gabarit, Bathie Séras, Mbaye Diouf, Tapha 2, Katy 2 et bien d’autres ont du mal aujourd’hui à suivre la cadence de l’arène, menée par des lutteurs plus jeunes, plus frais et physiquement mieux lotis qu’eux.
Héros hier, ces lutteurs sont devenus des zéros aujourd’hui.

Koné Mamadou, New York (USA)

Aucun commentaire: