dimanche 10 janvier 2016

Afrique mon Afrique !

v
oici ce qui nous arrive, nous enfants africains.
Nous payons parfois le lourd tribut à une classe politique corrompue, inconsciente, irresponsable et incompétente. De nombreux dirigeants africains qui, s’ils ne mènent pas leur peuple à des guerres fratricides absurdes et inutiles, le spolie en volant et camouflant l’argent du pays à l’étranger,


dans des comptes bancaires qui ne servent qu’à leur famille.
          Conséquence, de fil à aiguille, le peuple s’appauvrit. Les jeunes qu'on disait espoirs de demain, se retrouvent désemparés, désillusionnés, clochardisés.
L’écrasante majorité de ceux qui vont à l’école, deviennent les déchets du système éducatif.
Les plus courageux (certainement), pour échapper à ce triste sort, n’hésitent pas à emprunter des embarcations de fortune, braver la mer, pour essayer de joindre l’Europe, l’hypothétique Eldorado. On connaît la suite.
          Ce gamin en train de boire dans la même barbotière où s’abreuvent les animaux est certes une image forte, mais demeure en réalité, un euphémisme à côté de ce que certains africains vivent dans leur chair. 
J’ai mal à l’Afrique !

Koné Mamadou, New York (USA)

Aucun commentaire: