vendredi 23 octobre 2015

Que devient-il: Le Lion Blanc des arènes sénégalaises

Juan, le Lion Blanc des arènes sénégalaises
A
près sa belle victoire du 9 mars 2013 sur Cobra de l’écurie Pikine Mbollo, l’espagnole Juan Francisco Espino Dieppa n’est plus redescendu dans l’arène. Celui qu’on appelle affectueusement le «Lion Blanc des arènes sénégalaises» n’a pas cessé les compétitions pour autant...

En Europe et aux USA, le Lion Blanc prend part parfois à des compétitions de lutte et même de mixed Martial Arts (MMA) pour rester en jambes.
Premier européen à avoir intégré la lutte sénégalaise avec frappe, Juan Francisco Espino Dieppa a gravi les échelons. Il a un palmarès de quatre (4) victoires pour autant de combats disputés. Mais victime du manque de professionnalisme des promoteurs du Sénégal, son public tarde à le revoir enfiler le Nguimb pour lutter.
En effet, son combat monté contre Boy Nar n’a pu avoir lieu à cause d’une incompréhension liée à son changement d’écurie. Le promoteur Amadou Badiane lui ficèle un autre combat contre Nar Touré de l’école de lutte Toubabou Dior. Cet autre combat tombe à l’eau. Le Lion Blanc est encore reprogrammé contre Bazooka de Mbour, un autre fiasco. Depuis 2013 donc, le Lion Blanc attend toujours un adversaire.
1m95 pour 145 kg, le Lion Blanc a beaucoup d’adversaires dans l’arène et semble ne pas avoir fini de surprendre ses supporters sénégalais.

Koné Mamadou, New York (USA)

Aucun commentaire: