mardi 8 septembre 2015

Karaté: Le sénégalais Elhadji Gaye Ndour créé sa structure aux USA

Vue sur la salle d'entrainement
EGN International karate-do Inc. est la structure mise sur pied par le jeune sénégalais Elhadji Gaye Ndour vivant à New York City (USA). Une structure qui pourrait aider les fédérations africaines et les combattants africains par rapport à leur équipement et aux éventuelles préparations des joutes internationales...

Force de caractère, détermination et ambition. Voici les qualités qui caractérisent le jeune champion Elhadji Gaye Ndour, membre de l’équipe nationale de Karaté du Sénégal établi aux USA depuis quelques années. Ayant remporté de nombreux trophées, médailles et coupes, il a décidé de monter une structure internationale portant ses initiales EGN, mais aussi son label.
«Depuis 2002 que je pratique le karaté, j’avais toujours eu pour rêve, de monter quelque chose qui porterait mon nom et qui serait partout dans le monde. Aujourd’hui avec la réalisation de ce projet, je peux dire que mon rêve est devenu réalité» nous apprend le champion qui fait aussi savoir que l’objectif de EGN international Karate-do, c’est de partager son expérience et son savoir-faire avec tout le monde et surtout la communauté africaine dans le monde du sport bien sûr, mais aussi sur le plan de la culture. Avec un staff composé d’experts en arts martiaux et de personnes ressources issues de différents secteurs dans le milieu professionnel New Yorkais, le jeune sénégalais compte apporter l’expertise qu’il faut aux combattants africains, en préparation des grands championnats, avec un entraînement et des stages de qualité tout en leur inculquant l’esprit olympique. Il n’écarte pas les lutteurs sénégalais qui pourraient venir pour la préparation de leur combat. Ils auront droit à une prise en main spéciale.
La structure se situant à long Island (New York), est dotée d’une vaste salle d’entraînement avec des tapis de surface olympique, et d’un lieu de gym pour la musculation. «Tout ceci a été rendu possible grâce aux bénédictions de mes parents que je remercie ici. Je remercie également mon Maître Moussa Sarr de Ndangane Karaté, Senséi Rambo Madiaye Gaye, l’arbitre mondiale Ndoumbé Fall pour ses encouragements et enfin mon Papa, mon Shihan George Aschkar, président de la ligue de karaté de New York».
Après EGN Dakar en 2010, EGN Kaolack en 2012, EGN international karaté-do (2015) ne ferme pas la boucle, bien au contraire, car d’après Elhadji Gaye Ndour, «EGN aura également bientôt sa propre fondation pour aider les populations africaines sur place en Afrique» apprend-t-il.
L’histoire retiendra un jour, qu’un jeune africain, de surcroît sénégalais a su s’imposer dans le milieu difficile des arts martiaux au niveau international, pour créer par la suite une structure d’envergure internationale, preuve même de sa générosité dans un monde du donner et du recevoir.
Source senesport.info 

Aucun commentaire: