dimanche 27 septembre 2015

Ces erreurs qui ont brûlé Baye Mandione

Baye Mandione, le Fou de Guëm Sa Bopp (archives)
L
e Fou de Guëm Sa Bopp est au plus bas actuellement. Après avoir titillé le haut niveau en croisant le fer avec des lutteurs comme Boy Kaïré (Soumbédioune), Gris Bordeaux (Fass) et Modou Lô (Rock Energie), il s’est fait griller par deux (2) espoirs. Des combats qu’il n’aurait jamais dû accepté de prendre...

Les promoteurs de lutte ne se bousculent pas vraiment devant la porte de Baye Mandione pour lui ficeler un combat. Le lutteur, par manque de conseils et réel plan de carrière, a dégringolé de son piédestal suite à deux défaites qui le clouent désormais au pilori.
Ses déboires ont vraiment commencé à la suite du Knock Out (KO) concédé face à Gris Bordeaux de Fass le 1er janvier 2012 au stade Demba Diop. Et depuis, il ne s’est plus retrouvé. Malgré les conseils de son père qui l’interdisait de prendre certains adversaires, il a tout de même accepté un combat contre Papa Sow (Fass), qui n’est autre que le poulain de Gris Bordeaux. Le 1er avril 2013, il est battu par Papa Sow qui a usé d’une technique rapide et expéditive pour se débarrasser de ce poids lourd de 1m90 pour 130 kg.
Comme si cela ne suffisait pas, Baye Mandione, qui n’a visiblement pas de plan de carrière, accepte un autre combat contre un second espoir en la personne de Boy Niang 2 (écurie Boy Niang). Le jeune lutteur battra également le Fou de Guëm Sa Bopp le 23 février 2014, portant à trois le nombre de ses défaites de façon consécutive.
Ainsi battu par ténors et espoirs, cela a certainement eu une répercussion négative sur son image et surtout son rang dans l’arène.


Koné Mamadou, New York (USA)

Aucun commentaire: