dimanche 16 août 2015

Bilan saison 2014-2015 : Attention la lutte se meurt !


A l’instar des saisons de lutte antérieures, les amateurs ont encore assisté à des duels de haut niveau en 2014-2015. Tous ceux qu’on appelle «lutteurs ténors» sont descendus dans l’arène. Mais du point de vue nombre de combats et de combattants bien entendu, c’était la catastrophe ! De nombreux lutteurs n’ont point noué leur Nguimb, du fait de la rareté des promoteurs. Quant à la violence, elle est monnaie courante dans l’arène au point que les quelques sponsors qui ont bien voulu encourager les Mbeur, ont déchanté...

Attention, la lutte se meurt !
Le Roi assure : Le B52 majestueux
Pour ce bilan de fin de saison, nous ne nous hasarderons point dans des chiffres (cachets, nombre de combats, de combattants, d’écuries, de journées de lutte, ou de stades visités), nous relaterons simplement les grands faits. Et pour cela, il faudra souligner que le Roi des arènes a pour la 1ère fois, défendu son titre conquis sur Balla Gaye 2 (école de lutte Balla Gaye), face à Modou Lô (Rock Energie). Le B52 a été majestueux. Il a laminé son vis-à-vis dans tous les compartiments du combat avant de le clouer au sol par un puissant placage. Après Modou Lô, à qui le tour ?
L’ancien Roi humilié par Eumeu Sène
Eumeu Sène bat Balla Gaye 2
Au cours de la défunte saison, les amateurs n’oublieront pas de sitôt la défaite humiliante de l’ancien Roi Balla Gaye 2 face à Eumeu Sène (Tay Shinger). Le chef de file de Tay Shinger a bien bastonné le Lion de Guédiawaye qui se retrouva sur ses quatre appuis, synonyme de soumission. C’est la seconde fois que Balla Gaye 2 perd face au même adversaire qui l’avait battu le 8 février 2009 avant de récidiver le 4 avril 2015. Soit, 6 ans après.
Tyson refuse de raccrocher son Nguimb
Mohamed Ndao Tyson, le chantre du sport business, est toujours accroché au Nguimb. Il refuse de partir à la retraite malgré les défaites en cascade. Revenu dans l’arène en 2010 après une sanction du CNG (infligée en 2007), Tyson le chef de file de l’écurie Boul Faalé croulera successivement sous trois (3) défaites. Yékini (Ndakaru) le laminera le 4 avril 2010, Balla Gaye 2 l’a saupoudré le 31 juillet 2011 et Gris Bordeaux (Fass) l’a littéralement envoyé KO le 3 mai 2015. Défaite de trop ? En tout cas, de nombreux amateurs auraient voulu le voir aller à la retraite sportive. Mais le lutteur Cheikh, ne l’entend pas de cette oreille.
Yékini : Partira, partira pas ?
Balla Gaye 2 bat Yékini (Archives)
À l’instar de Tyson, Yékini (Ndakaru) ancien Roi des arènes n’a pas encore raccroché son Nguimb. Ce lutteur est différent de tous les autres car il a régné de longues années dans l’arène comme Roi. En plus, il jouissait d’une invincibilité de 15 ans. Grand champion, il a été pourtant stoppé net par Balla Gaye 2 qui lui a retiré du coup, le titre de Roi des arènes le 22 avril 2012. Et depuis cette défaite, Yékini n’a plus renoué le nguimb. Il est resté 3 ans sans compétition, ce qui rend difficile son retour surtout que le Champion n’a plus 20 ans !
Crise dans l’arène
Cette année plus que jamais, la crise était bien perceptible dans l’arène. Des dizaines de lutteurs n’ont point eu de combat. Le nombre de promoteurs a diminué. Même Sérigne Modou Niang, le promoteur de l’Alternance, de la décentralisation et de l’action sociale a pris du recul. Pourtant son slogan était «Chaque dimanche, un combat». Mais il est resté introuvable après quelques combats. Quant à Gaston Mbengue le Promoteur du Peuple, il a juste lancé des mots en l’air et s’est terré par la suite. De même pour Luc Nicolaï, le Promoteur du Continent. Il sort de prison, fait une sorte de collaboration avec la TFM, organise par la suite quelques combats de 3 pelés et 2 tondus et se terre. Aziz Ndiaye avait crié son indignation et voulait se retirer définitivement. Mais il changea de décision et prévoit désormais quelques grands événements et c’est tout. La RDV a vraiment voulu bien faire. Elle arrive avec son TNT et propose un championnat. Contre toute attente, la RDV n’a récolté que pleurs et grincements de dents à cause du comportement des lutteurs.
Toujours la violence : Machettes, gourdins et couteaux dans l’arène !
Tapha Tine (Baol Mbollo), Gouye-Gui (école de lutte Mor Fadam), Ama Baldé (Pikine Falaye Baldé) et Zoss (Door Doraate) étaient cooptés pour le tournoi TNT de la RDV. De lourds cachets ont été payés aux lutteurs. Hélas, comme l’écrasante majorité de mbeur manquent de professionnalisme, la violence exacerbée lors des signatures de contrats a découragé les sponsors.
Comment comprendre que des supporters ou fans’ clubs puissent venir avec des machettes, gourdins, couteaux et cailloux lors des signatures de contrat ?
Sûr, aucun sponsor du monde ne voudrait voir son image mêlée à la violence. Voila pourquoi la finale du TNT a été ajournée et pourrait même être annulée définitivement !
Certains lutteurs indisciplinés, et manquant de civisme, essaient de coller une autre étiquette à la lutte. Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont tous assis.
La saison prochaine, de nombreux autres lutteurs pourraient ne pas avoir la chance de nouer le Nguimb à cause de la grosse crise qui prévaut dans le milieu. Attention, si rien n’est fait, la lutte se meurt !
Koné Mamadou, New York (USA)

Aucun commentaire: