vendredi 17 juillet 2015

Tournoi TNT : La 3ème journée reportée Ces abrutis scient la branche sur laquelle ils sont assis !

Signature contrat (archives)
I
l faudra attendre peut-être le mois de décembre 2015 pour assister à la 3ème et certainement la dernière journée du Tournoi TNT. Pour cause de violences observées lors des signatures de contrat, les organisateurs, à défaut d’annuler, ont purement et simplement reporté la 3ème journée reprogrammée pour la saison prochaine. Cela devra faire réfléchir plus d’un...

Faut-il applaudir, pleurer ou rire à gorge déployée du report de la 3ème journée du tournoi TNT ?
En tout cas, c’est une décision sage que de faire comprendre à ces lutteurs et leurs supporters «écervelés» qu’ils ne sont pas le centre de la terre. Voici des gens à qui l’on distribue des centaines de millions de nos francs et qui, contre toute attente, s’en foutent éperdument si le promoteur ou le sponsor a un retour financier.
Si certains sponsors ont fui l’arène, ou ne veulent plus associer leurs images à celle de la lutte, c’est en partie à cause de ces genres de comportements indignes.
Chaque fois qu’il y a des combats intéressants dans l’arène, une tension apparemment inutile génère du côté des supporters des lutteurs concernés, des batailles rangées, débouchant parfois sur des cas graves de blessés et même des homicides. Cela se passe parfois avant le combat, lors des signatures, le jour du combat (au stade) ou après le combat.
Violences au stade Demba Diop (Archives) 
Mais Diantre, pourquoi ces individus se comportent-ils comme de vrais animaux ? N’ont-ils aucune éducation, aucune tenue, aucune moralité?
Et pourtant le nombre de promoteurs s’amenuise, le nombre de lutteurs victimes de saison blanche, augmente chaque année. Mais ils refusent de comprendre cela, ils refusent de réfléchir.
Lorsque vous allez à une signature de contrat, vous avez l’impression d’être dans un zoo ou carrément dans la jungle ! Même pour des petits combats opposant 3 pelés et 2 tondus, il y a parfois mort d’homme lors des signatures de contrat.
Le CNG de lutte qui devait les tenir en bride, semble ne pas être une institution assez forte avec des moyens de persuasion pour endiguer ce fléau qui tue la lutte à petit feu. Mais attention, il y va de la survie du sport national qui fait vivre beaucoup de familles au Sénégal.
Que les chocs du TNT soient reportés en décembre ou purement et simplement annulés, le mal est déjà fait, le ver est déjà dans le fruit car de nouveaux sponsors venus avec la ferme volonté d’aider, ont également été désabusés et ridiculisés sur l’autel de l’obscurantisme de ces énergumènes en nguimb, majoritairement analphabètes et bêtes !

Koné Mamadou, New York (USA)