mardi 5 mai 2015

«Si je fais tout ce qu’il faut, la lutte sera entre mes mains»

Gris Bordeaux dans ses envolées Lyriques !
Gris Bordeaux (Fass)-archives
A
h, ce Tigre ne cessera jamais d’étonner les gens. Chaque fois qu’il signe une victoire significative, il devient exubérant. Chante les louanges de l’écurie Fass, se jette des fleurs et se voit dans la peau du Roi des arènes…

Aux lendemains de sa victoire sur Bombardier (écurie Bombardier Mbour), le 22 juillet 2007, il faisait savoir aux amateurs qu’il prenait son petit-déjeuner au lit et qu’il était prêt à bouleverser la hiérarchie de l’arène. Mais se fera successivement laminer par Balla Bèye 2 (Haal Pulaar) le 9 mars 2008, Yékini (Ndakaru) le 26 juillet 2009 et Eumeu Sène (Tay Shinger) le 6 mars 2011. Gris Bordeaux signera une victoire nette par KO sur Baye Mandione (Guëm Sa Bopp) le 1er janvier 2012 et succombera encore sous une autre défaite 5 mois plus tard face à Modou Lô (Rock Energie) le 15 juillet 2012.
Gris Bordeaux Roi des arènes
Le chemin n’est pourtant plus loin pour atteindre le Roi des arènes qui n’est autre que Bombardier (Mbour Bombardier), qu’il a d’ailleurs battu le 22 juillet 2007. Mais la trajectoire la plus logique, serait de passer par Modou Lô et Balla Gaye 2, l’ancien Roi des arènes avant d’accéder au Roi à qui il refusait une revanche depuis 2007.

Koné Mamadou, New York (USA)