lundi 20 avril 2015

Chute libre et carrière en dents de scie : Qu’arrive-t-il à King Kong et Bruce Lee ?



D
eux (2) lutteurs de l’écurie Fass sont en train de mordre la poussière actuellement. Jadis brillants, talentueux avec une carrière prometteuse, King Kong et Bruce Lee se retrouvent aujourd’hui dans le creux de la vague. En somme, ils régressent...

3ème défaite pour King Kong : Le Primate de Fass ne gagne plus
King Kong a encore chuté le dimanche dernier (19 avril 2015) à Kaolack face à Gambien (Boul Faalé). Cela fait la 3ème défaite de suite. Pourtant, lors de la saison 2011-2012, King Kong le Primate de Fass était parmi les meilleurs de l’écurie en termes de performance personnelle. Trois combats disputés la même saison, il avait signé deux victoires respectivement sur Mamadou Diouf et Ibou Senghor 2, tous sociétaires de l’écurie Gana Séras, et fait un nul face à Boy Remorque de l’école de lutte Balla Gaye.
Mais ses déboires ont débuté avec la défaite contre Sococim, un autre sociétaire de l’école de lutte Balla Gaye le 11 janvier 2013. Pendant que ses supporters comptaient sur lui pour se rectifier devant le jeune Limousine (Kaay Bakh), il plia encore l’échine, cette fois, sous un cinglant KO le 29 mai 2014. Le dimanche passé (19 avril 2015), c’est Gambien, poulain de Tyson qui le mate à Kaoack, portant ainsi à trois ses défaites en autant de sorties. Rien ne va plus pour le Primate !
Carrière en dents de scie : Bruce Lee, un grand talent en perdition
Son coéquipier Bruce Lee traverse une situation semblable. Véritable catastrophe pour ce lutteur qui fait partie des plus techniques de l’arène avec un palmarès incroyable (23 victoires en lutte avec frappe).
Depuis quelque temps, sa carrière est en dents de scie. Battu par Abdou Diouf (Walo) le 18 février 2012, Bruce Lee se retrouva avec une blessure grave au genou qu’il soigna aux USA. C’est donc au retour d’une saison blanche qu’il croisa et plia Feugueleu (Lansar) le 20 juin 2014. Et voila que dimanche dernier, à l’instar de son coéquipier King Kong, il cède également face à Baye Mandione le Fou de Guëm Sa Bopp dans un combat au dénouement bizarre. Bruce Lee enclenche une action et se retrouve piégé en retombant. L’adversaire l’écrase de son poids et le met sur quatre appuis, synonyme de soumission et de défaite.
Rien ne va plus pour ces deux lutteurs qui régressent implacablement alors que d’autres jeunes de la même écurie qu’ils ont vu venir, qu’ils ont formés et guidés. Ces jeunes Mbeur montent en flèche actuellement. Il s’agit de Lac Rose, Gris 2 et bien d’autres.

Koné Mamadou, New York (USA)