mercredi 30 avril 2014

Taekwondo : Cri du coeur de Gorame Karé

«12 ans de présence en équipe nationale, je n’ai jamais perçu la somme de 50.000 FCFA»
Gorame Karé (droite) en combat-Archives

E

n vue des championnats d’Afrique de Taekwondo prévus du 6 au 8 mai prochain en Tunisie, l’international sénégalais Gorame Karé (-74 kg) actuellement basé à Dallas (USA) optimise sa préparation. Le quart de finaliste des mondiaux 2013 vise le titre continental...

Si au pays de l’oncle Sam les conditions d’entraînements sont meilleures avec «moins de stress», il est toutefois obligé «de travailler en parallèle pour joindre les deux bouts», renseigne-t-il. Conscient du potentiel des taekwondoistes sénégalais, celui qui est présent en sélection depuis 12 ans, plaide pour une meilleure prise en charge des combattants. «Je demande à la fédération de prendre soin des jeunes qui sont au pays car présentement, les Egyptiens se préparent en France, les centrafricains et les gabonais sont du côté de l’Angleterre, les Libyens sont en Allemagne, fait-il savoir. Nous avons vraiment besoin d’aide pour pouvoir réaliser quelque chose et rivaliser avec eux aux championnats d’Afrique». Poursuivant son plaidoyer, Gorame Karé déclare: «Il n y a pas de regroupement fermé pour les combattants. Il faut au minimum 10 jours de préparation intense. Il faut arrêter de bouger à l’improviste. Les combattants ne s’entraînent que 2 à 3 fois par jours. Il faut les aider. Si on met les moyens, on pourra décrocher l’or dans toutes les catégories. Nous sommes les meilleurs en Afrique. Malgré nos faibles moyens, on bat les tunisiens. Moi, je suis à ma 12e année en équipe nationale sans aucune prime, même pas 50.000 FCFA. Ni le Ministère, ni le CNOSS, ni la fédération ne m’aide. Moi je me bats avec mes propres moyens. Ce qui n’est pas normal pour un athlète de haut niveau. Seul le travail paie, tu t’entraines matin-midi soir, tu gagnes, tu fais le clando et il n y a pas de retour financier».
Pour conclure, le triple champion du monde francophone estime que malgré l’arrivée de la nouvelle équipe fédérale gérée par Monsieur Fodé Sakho, rien n’a vraiment changé. «Depuis 2009 avec le départ d’Assane Ndoye, je peux dire que le taekwondo sénégalais est en retard. Nous sommes au même niveau».
Avec Sportsénégal.com
Palmarès en compétitions internationales
2013 : ¼ de finaliste au championnat du monde WTF à Mexico (Mexique)
-Médaillé de bronze aux jeux islamiques (Indonésie)
-¼ de finaliste Coupe du monde par équipe à Abidjan (Côte d’Ivoire)
2012 : Vice-champion d’Afrique par équipe (médaille de bronze) MADAGASCAR
-¼ de finaliste individuel aux championnats d’Afrique
-¼ finaliste US open
2011-Médaillé d’or aux jeux africains (Maputo)
-Médaille de bronze aux qualificatifs des JO 2013 zone Afrique (EGYPTE)
-¼ de finaliste Open de PARIS
2010-Médaillé d’or coupe du monde francophone
-¼ de finaliste US Open
2009-Médaillé d’or coupe du monde francophone
-Vice-champion d’Afrique
-Médaillé de bronze US open
2008-Médaille d’or coupe du monde francophone
2007-Médaillé d’or Open de PARIS
-Médaille d’Or Jeux africains

Aucun commentaire: