lundi 7 avril 2014

Khadim Gadiaga, Boy Kaïré, Lac 1, Zale Lô, Khadim 1

Tous battus par des jeunes…
 
Khadim Gadiaga (Rock Energie)
C
ertains lutteurs ont raccroché leur nguimb, pas qu’ils le voulaient, mais qu’ils ont été poussés dehors par de jeunes lutteurs. Ce sont Khadim Gadiaga (Rock Energie), Boy Kaïré (Soumbédioune), Lac 1 (Walo), Zale Lô (Pencum Ndakaru) et Khadim 1 (Thiaroye-sur-Mer) même si le dernier cité s’accroche toujours au nguimb...
Ils sont nombreux les lutteurs d’un certain âge, mis en déroute par les jeunes. Du coup, certains ont aussitôt compris que l’heure de la retraite sonnait pour eux.
Khadim Gadiaga dérouté par Bébé Saloum
C’est depuis le 8 janvier 2012 que Khadim Gadiaga, chef de file de Rock Energie n’a plus renoué le nguimb. Celui qu’on appelait affectueusement le Bagarreur de Rock Energie a été poussé dehors par le jeune Bébé Saloum (Thiaroye Gare) dans un combat pourtant âprement disputé. Depuis, le coéquipier de Modou Lô n’est plus revenu en nguimb dans aucun stade du pays. A-t-il raccroché ? That’s the question…
Le Béret Vert mystifié par le Magicien
Boy Kaïré (Soumbédioune)
L’autre grand lutteur à raccrocher est Boy Kaïré, le Building Maginot de Soumbédioune, le commandant en chef des Bérets Verts. Il est à ce jour, le recordman de l’arène avec 26 victoires en lutte avec frappe. Mais sa déroute est venue de Bathie Séras (écurie Bathie Séras) le Magicien de Guinaw Rails en plein Noël. C’était le 25 décembre 2011. C’est après cette défaite qu’il a jugé bon de ranger à jamais son nguimb et passer le relais à son fils qui commence à faire de bonnes choses dans l’arène. «Vraiment j’étais fatigué, il me fallait arrêter. Mon corps était fatigué…» a-t-il eu le courage de dire.
Lac 1 s’incline devant Mamady Ndiaye
Lac 1 (Walo)
L’autre monument de la lutte à s’incliner face à un jeune et à sortir du Geew, est Lac de Guiers 1 du Walo. Lui aussi, n’a eu aucune chance face à Mamady Ndiaye (Manga 2) le 17 février 2013. L’ex Espoir du Walo, réputé pour la bagarre et les combats éclairs, n’a pu faire de miracle devant la fraicheur physique et la fougue du fils de Robert Diouf. «J’arrête», avait-il aussi eu le courage de dire.
Jet Lee Benz convainc Zale Lô
Zale Lô (Pencum Ndakaru)
Malgré ses multiples défaites, Zale Lô, chef de file et membre fondateur de l’écurie Pencum Ndakaru ne voulait pas entendre le mot retraite. Mais il a fallu qu’il se frottât au jeune Jet Lee Benz (Xam Sa Cossan) cette saison pour comprendre qu’une page est tournée et qu’il lui faudra être réaliste. Il a aussi arrêté après sa défaite de janvier 2014.
Khadim 1 s’accroche au nguimb
Khadim 1 (Thiaroye-sur-Mer)
Il fait partie des rares «Vétérans» à continuer de nouer le nguimb. Après moult défaites devant les jeunes combattants, il a concédé la 4ème de façon consécutive, cette fois, contre son «fils» Ablaye Ndiaye (Ndakaru) le 30 mars 2014. «Je voudrais disputer un autre combat avant d’arrêter» apprend-il aux amateurs très surpris de cette réaction du Boucher du dimanche qui s’était fait immoler facilement.
Il faut rappeler qu’outre les vétérans ci-dessus-ci cités, Baboye (Haal Pulaar) et Rock Mbalakh (Pencum Ndakaru) constituent le dernier rempart. Ce sont les seuls anciens qui ont déjà un pied en dehors de l’arène, mais qui ne se prononcent guère sur leur départ à la retraite.
Koné Mamadou

Aucun commentaire: