mardi 29 avril 2014

Karaté: Double championne du Sénégal en Kata et des titres en Kumité

Qu’est-ce qui fait courir Diéo Wane ?
Diéo Wane exécutant son kata préféré (Archives)
L

e dimanche 27 avril 2014, la karatékate Diéo Wane, sociétaire du club Sauvegarde de Me Bouna Ndao,      a conservé son titre de championne du Sénégal en Kata chez les séniors Dames. C’était à l’issue des championnats nationaux de katas en individuel et par équipes hommes et dames déroulés au stadium Marius Ndiaye...
Diéo Wane (milieu), championne du Sénégal en 2013  kata dames avec son club Sauvegarde
Diéo Wane a certes perdu le titre par équipe avec son club le Sauvegarde, mais aura signé le doublé en individuel chez les dames en remontant sur le toit du Sénégal une fois de plus. Elle avait été sacrée championne du Sénégal par équipes et en individuel dames la saison dernière, exactement le 21 avril 2013 dans le même stadium. «Enfin le titre chez les seniors !» avait-elle déclaré car déjà championne chez les cadettes et les juniors, il lui fallait le titre chez les séniors pour boucler la boucle.
Par ailleurs, Diéo Wane a beaucoup de cordes à son arc car outre le kata (démonstration), elle est également championne régionale en kumité (combat), titre décrochée le dimanche 27 octobre 2013 lors des championnats régionaux par catégorie de poids (-68 kg). Sans oublier qu’elle avait également remporté l’Open chez les dames il y a quelques mois.
Frapper un grand coup aux prochains championnats d’Afrique à Dakar
Diéo Wane, championne régionale kumité (-68 kg)
Mais qu’est-ce qui fait courir l’élève de Me Bouna Ndao ? «Le Sénégal abritera les prochains championnats d’Afrique de karaté cette année. Mon ambition est de décrocher l’or en kata et en kumité si j’ai la chance de monter avec l’équipe nationale» apprend la combattante qui rappelons-le, règne en kata depuis des années et devient de plus en plus polyvalente avec des titres en kumité, tout ceci, pour frapper un grand coup lors des championnats d’Afrique de karaté qui auront lieu à Dakar dans quelques mois.
Koné Mamadou

Aucun commentaire: