mercredi 26 mars 2014

Fauché par Balla Gaye 2, abandonné par ses lieutenants

Quel plan de relance pour Tapha Tine ?
Tapha Tine (Baol Mbollo)
B
irahim 2 le Jaguar et Malien le Djara-mina-djara ont tous deux quitté l’écurie Baol Mbollo. Ils ont tourné le dos à leur chef de file Tapha Tine qui pour eux est loin d’être un fédérateur, un bon compagnon. Ainsi abandonné par ses éléments sûrs, le Géant de Baol Mbollo pourrait être diminué et quelque peu handicapé quand il voudra préparer un combat de la plus haute importance comme celui qui l’a opposé au Roi des arènes Balla Gaye 2 la saison dernière...

 Quel réel plan de relance pourrait-il avoir sans ces sparring-partners qui lui étaient d’une importance capitale ?
«Baol Mbollo n’appartient pas à Tapha Tine et à son père…»
«Depuis que Tapha Tine a commencé à tâter les gros cachets, il a changé de comportement. Il a pris ses distances de nous. En aucune manière, il ne participe à la vie de l’écurie, il a même du mal à récompenser tous les coachs qui ont contribué à son éclosion», avait laissé entendre un membre de l’encadrement de Tapha Tine il y a quelques mois. «Le pire, c’est son père qui venu de nulle part, s’immisce dans la vie de l’écurie et entend jouer les premiers rôles comme managers, comme chargé du mystique… » Poursuit notre interlocuteur. Par ailleurs, l’écurie s’est fracturée. Surtout après la défaite catastrophique du Géant face à Balla Gaye 2 (Balla Gaye). En mauvais perdant, Tapha Tine et quelques inconditionnels ont commencé à accuser certains membres de l’écurie et proches compagnons de trahison. Que ces personnes auraient travaillé de concert avec le «Diable» pour qu’il perde son combat contre Balla Gaye 2. «J’ai renvoyé de Baol Mbollo tous ceux qui avaient conspiré contre moi» avait fait savoir Tapha Tine lui-même dans une déclaration à la presse. «Baol Mbollo n’appartient pas à Tapha Tine et à son père» avait tenu à préciser Omez Diagne coach du Géant. Ceci avait contribué à pourrir davantage l’atmosphère dans l’écurie.
Birahim 2 et Malien, plus que des partenaires
 
Les départs de Birahim 2 et Malien sont une très grosse perte pour l’écurie car ce ne sont pas seulement des coéquipiers que Tapha Tine perd, mais des amis de longue date. Depuis l’écurie Baol, ces deux lutteurs étaient aux côtés de Tapha Tine. Ils l’ont maintes fois soutenu depuis ses débuts, ils n’ont même pas hésité à le suivre lorsque la rivalité faisait rage entre le Géant et Mame Goor Diouf le Colosse de Baol qui était lui aussi, un superbe athlète. Quand Tapha Tine a quitté Baol Mbollo, ses lieutenants Birahim 2 et Malien lui ont emboîté le pas pour créer ensemble l’écurie Baol Mbollo en 2009. Voila que cinq (5) ans après, la déchirure gagne l’entité et ces valeureux éléments et membres de Baol Mbollo ont quitté le navire. «Tapha Tine ne considérait plus les autres lutteurs de l’écurie. Il avait même commencé à développer une certaine méfiance envers eux. Il les évitait presque. De façon incompréhensible, Malien a été écarté pendant toute la préparation du combat du Géant contre Balla Gaye 2» nous apprend un autre membre de l’encadrement toujours sous l’anonymat. Des mesures d’autant plus étranges et surprenantes qui ont abattu à jamais Birahim 2 et Malien qui ont préféré claquer la porte pour aller nouer leur Nguimb ailleurs.
Le Géant pourrait-il en être affecté ?
Sûr que ces départs pourraient affecter Tapha Tine. Mais certainement pas au point de l’abattre ou de mettre sa carrière ou son plan de relance en danger. Il ne faut pas perdre de vue que le Géant était invaincu après 4 ans et 4 victoires consécutives. En effet, après sa défaite du 26 juillet 2008 devant Bazooka (Mbour Mbollo), Tapha Tine s’était merveilleusement rattrapé. A Baol Mbollo, il s’était métamorphosé. Il a fait son baptême du feu dans cette nouvelle entité le 24 mai 2009 devant Abdou Diouf de l’écurie Walo avant d’enchaîner avec Thièck (Pikine Mbollo) qu’il a plaqué le 6 mars 2010. C’est le 30 juillet 2011 que Tapha Tine a sorti la grosse artillerie contre Elton (Balla Gaye) qu’il a visiblement massacré, comme il l’a fait avec Bombardier (Mbour Bombardier) le 24 juin 2012 dans un combat sanctionné par décision médicale. Si ce n’est le 2 juin 2013 contre Balla Gaye 2, il n’avait encore perdu le moindre combat. Jeune, robuste et talentueux, il pourrait revenir. Les départs de Birahim 2 et Malien sont certes des gros trous, mais Baol Mbollo saura combler le vide car la vie doit continuer.
Koné Mamadou

Aucun commentaire: