jeudi 19 décembre 2013

Roky Balboa, quand le masque tombe..

Mamadou kone
Je voudrais hic et nunc apporter un rectificatif sur tout ce que Rocky Balboa (Amadou Konnez) a raconté sur moi... 
C’est de la diffamation pure et simple. Rocky Balboa m’a menti sur toute la ligne. Il nous a bernés depuis le début. Le journal TLS avait pu joindre un journaliste d’investigation suisse il y a quelques jours. C’est ce monsieur qui m’a alerté en premier. Il avait dit que Rocky était inconnu en Suisse, que même le jeune lutteur Dieylani Pouye qui vit avec lui à Genève était plus connu que lui pour avoir fait des résultats probants lors des manifestations de lutte en Suisse. Rocky était toujours battu. Voilà pourquoi j’ai pris au sérieux la sortie de M. Simon Rosenblum, chargé de comme du Roi des arènes suisses. Via mon blog (http://le-warrior.blogspot.com), il m’a contacté et m’a expliqué ce que j’ai écrit sur Rocky.
Partenariat Suisse-Sénégal en 2012
J’ai connu Rocky Balboa grâce au Président Boy Kaïré. C’était en novembre 2012. Il m’a appelé et m’a expliqué qu’il est Sénégalais et qu’il pratiquait la lutte suisse. Qu’il aimerait faire un partenariat avec la lutte sénégalaise. L’idée m’a séduit d’autant plus nous (Sunu Lamb) ne traitons exclusivement que de la lutte 24h/24. J’ai donc commencé à écrire sur lui et cela nous a rapprochés. Bien évidemment, 10 lutteurs étaient venus de la Suisse en mars 2012. Issus de l’Association de lutte de Carouge (Suisse). Et l’Association des lutteurs en activité, que dirige Boy Kaïré, les a accueillis. Ils ont été officiellement présentés à la presse lors du choc Elton / Pakala le 10 février 2012 à Demba Diop. Peu après, ils ont fait des contacts avec les lutteurs sénégalais dans l’écurie Soumbédioune, puis un mbapatt aux Parcelles Assainies. Le ministre Youssou Ndour les a reçus, Pape Maël Diop, avait mis à leur disposition un bus. Bref leur séjour était bien. Un partenariat Suisse-Sénégal avait été signé. Depuis ce jour, j’ai continué à faire mon travail de journaliste, c’est-à-dire relater ce qui se passait en Suisse en matière de lutte.
Il a connu la gloire grâce à Sunu Lamb


Rocky Balboa qui n’avait pu effectuer le déplacement avec eux, me saisit plus tard pour me dire qu’il n’est plus avec eux désormais, qu’il avait quitté cette association de lutte de Carouge (Suisse) et qu’il avait créé sa propre école de lutte à Genève. Peu après, il avait eu un combat en lutte avec frappe (le seul d’ailleurs) en avril 2012. Il avait effectivement battu Jeff T-Rex, un lutteur nigérian la saison dernière. Ce qui lui vaut d’ailleurs un combat retour avec ce dernier le 15 février prochain à Bercy lors de la célèbre nuit des arts martiaux. En tant que journaliste, je me suis dit que ce lutteur peut enrichir le paysage de la lutte au Sénégal. Puisqu’il m’avait aussi dit qu’il avait des sponsors qui lui donnaient 15 millions FCFA par mois, j’ai pensé qu’avec lui, ces mêmes sponsors pourraient servir notre lutte au Sénégal. Donner un coup d’aide à nos braves promoteurs visiblement épuisés avec le retrait de certains sponsors de l’arène. Depuis, Sunu Lamb, à travers ma modeste personne, n’a cessé d’écrire sur Rocky qui n’était pas du tout connu au Sénégal. Grâce aux écrits de Sunu Lamb des émissions (2) Xam Sa Mbeur ont été réalisées sur Amadou Konnez. Epris d’amour pour la lutte et pour mon journal, j’ai mis toute mon énergie à monter Rocky Balboa de toutes pièces. Je l’ai connu en novembre 2012, et en novembre 2013, il a fait le buzz. Il était, en un rien de temps, devenu non pas une star, mais une super star au point de vouloir rencontrer Balla Gaye 2 sans avoir fait un seul combat à Dakar.
S’il est champion Suisse, qu’il le prouve…
Je demande à Rocky de faire parvenir toutes ses vidéos de combat où il est champion suisse. Qu’il envoie ses photos de combats, qu’il envoie ses médailles et honneurs connus en Suisse, qu’il présente sa licence et décline son âge. Le promoteur Aziz Ndiaye, séduit lui aussi par l’internationalisation de la lutte, n’avait pas hésité à faire le déplacement pour rejoindre Rocky à Genève afin de le coopter face à Balla Gaye 2. Aziz s’est fondé sur tout ce que Sunu Lamb écrivait sur Amadou Konnez. Il y a quelques jours, il a fait savoir qu’il a été champion de kick-boxing all round, il n’a pu me donner la liste des combattants, ni leur origine. Un championnat du monde, où il n’y avait aucun public, il y avait 50 combattants, qui se déroulent dans une salle, où Dieylani Pouye a reçu une médaille. Rocky n’a pu faire parvenir aucune photo de son, ses combats, aucune vidéo. Je vais sur google, je n’ai rien vu de ce championnat du monde de kick-boxing all round. Il a juste envoyé une photo, où on lui met une médaille au cou. Il n’a non plus énuméré le nombre de pays qui a pris part à l’événement.
Il est libre d’étaler nos conversations…
Tous les journalistes du monde ont des affinités, des relations privilégiées avec certains acteurs du milieu du sport où ils évoluent tous. Ce fut le cas avec Rocky. J’étais son interlocuteur privilégié, son interface au Sénégal, je jouais à la merveille le rôle de manager, conseiller et chargé de com. pour lui. On restait des heures indues de la nuit sur facebook. On s’est rendu service mutuellement. Il n’a jamais été question qu’il achète un billet d’avion pour moi. C’est mon journal Sunu Lamb qui a payé mon billet pour rallier les USA pour ma visite privée. Comme Rocky faisait l’actualité, je ne voulais rien rater sur lui. Sunu Lamb ne doit rien rater en lutte. Même quand deux poulets se battent, s’ils sont en nguimb, c’est notre rôle de relater. Lorsque le chargé de com. du champion Suisse m’a contacté, il m’a dit qu’il a le numéro de nombreux journalistes sénégalais qu’il voulait appeler. Je n’ai pas hésité à prêter une oreille attentive à ce qu’il a dit et tout concordait comme l’avait si bien écrit TLS dans un numéro précédent. Balboa n’est pas champion en Suisse. Si vous allez sur Google, vous ne verrez aucune image ou film qui l atteste. Le champion existe, mais ce n’est pas Balboa.
Chers confrères, ne prêtez pas vos plumes pour que cet homme salisse l’un des vôtres dont vous connaissez bien la probité et l’intégrité morale. Notre travail de journaliste est un métier certes laborieux, mais noble et exaltant. C’est comme la sexualité. Elle sert bien lorsqu’on l’utilise à bon escient. Mais elle avilit lorsqu’on en fait une autre utilisation.
C’est parce qu’il a menti sur toute la ligne que j’ai pris le courage pour faire mon travail d’investigation, mon travail de journaliste. Cela ne lui a pas plu. Il ne faudra pas que l’on dise que Sunu Lamb raconte des mensonges. Tout ce qui est dit est vérifiable. Sunu Lamb l’a lancé avec du vrai, pourquoi blâmer Sunu Lamb si un autre vrai l’abat ?
 Il n’aurait jamais dû mentir.
Par ailleurs, par respect pour sa personne, je n’écrirai jamais d’autres infos que j’ai en ma disposition car ça sort du cadre sportif. Si c’est sportif, Sunu Lamb écrira toujours.
Si Rocky est vraiment ce qu il prétend être, alors qu il envoie des vidéos, des photos et prouve ce qu’il dit, et je vais m’excuser à plate couture.
Mamadou KONÉ,  New Jersey (USA)

Aucun commentaire: