jeudi 21 novembre 2013

Ndiamé Diop, Directeur administratif du CNG :

«Il faut avoir une licence du CNG pour lutter au Sénégal»
Bureau du CNG de lutte
Rocky Balboa doit intégrer une écurie ou une école de lutte pour avoir une licence au niveau du CNG afin de matérialiser son rêve de terrasser Balla Gaye 2...

La réponse est claire, le CNG ne va pas autoriser un lutteur qui n’a pas une licence sénégalaise à lutter au Sénégal. La demande formulée par l’adversaire de Balla Gaye 2 établi en Suisse et qui souhaite venir affronter le fils de Double avec sa licence obtenue en Suisse, risque de ne pas connaître une suite favorable. Interpellé sur la question, le directeur administratif du CNG se veut très clair : «Il faut avoir une licence au niveau du CNG pour lutter au Sénégal», déclare Ndiamé Diop. Ainsi, Roky Balboa devra impérativement intégrer une écurie ou une école de lutte pour avoir une licence délivrée par le CNG. A en croire le Directeur administratif de la structure, «c’est le même cas que Juan de l’école de lutte Balla Gaye. C’est un Espagnol, mais il a respecté toutes les procédures pour obtenir sa licence, qui lui a permis de lutter au Sénégal.» Si le champion suisse veut lutter au Sénégal, il devra intégrer une écurie ou une école de lutte et remplir toutes les formalités lui permettant d’obtenir une licence au niveau du CNG.

Avec L’OBS

Aucun commentaire: