lundi 25 novembre 2013

Juan Espino las d’attendre: «Je ne veux plus de Boy Nar…»

Juan Francisco Espino Dieppa (école de lutte Balla Gaye) 
L
e Lion Blanc de l’arène sénégalaise est fâché. Pour cause, son combat contre Boy Nar (Soumbédioune) tarde. Il fait savoir qu’il a perdu trop de temps et n’est d’ailleurs plus en contact avec le promoteur Tapha Guèye, initiateur du choc «Je ne veux plus de Boy Nar. C’est le combat contre Nar Touré que je prépare. Avec Tapha Guèye, c’est fini»...

Juan Francisco Espino Dieppa n’est pas du tout content. Après la sortie de Boy Nar (Soumbédioune) son adversaire, en fin de semaine, c’est le Lion Blanc qui enfonce le clou. Il se dit las d’attendre un combat qui n’arrive jamais, avec un promoteur fantôme. «Il y a très longtemps que Tapha Guèye et moi, ne nous parlons plus. Ce n’est pas normal. Je crois que Tapha Guèye et moi, c’est fini» martèle Juan Espino. Par ailleurs, il faut faire savoir que le combat Boy Nar / Juan a tarde à se réaliser. Depuis la saison dernière. De report en report, le choc avait été cédé au promoteur Amadou Badiane qui devait l’organiser à Bercy (France). Tout avait été fait et dit. Le CNG ni Tapha Guèye n’avait réagi. Mais contre toute attente, le 8 juin à Bercy, alors que Juan et tous ses supporters venus de l’Espagne pour le combat, ont été désabusés d’apprendre que le combat n’aurait plus lieu. Un gros dommage pour le promoteur et pour les lutteurs qui avaient effectué le déplacement jusqu’au bord de la Seine. Mais l’affaire ne s’est pas arrêtée là car le promoteur Moustapha Guèye (Tiger Productions) est encore entré en scène pour dire que le même combat est ficelé pour la saison 2013-2014. «C’est trop, je ne veux plus de ce combat, j’ai perdu trop de temps, j’estime qu’un combat ne peut s’étaler sur 3 ans. Je suis actuellement en train de préparer le choc contre Nar Touré et il se tiendra en janvier 2014» lance le Lion Blanc qui fait savoir qu’il fera son retour à Dakar en décembre pour renouveler sa licence et se préparer contre Nar Touré.

Mamadou KONÉ

Aucun commentaire: