mardi 5 novembre 2013

Baboye, Khadim 1, Zale Lô, Rock Mbalakh

A quand le clap de la fin ?
Quatre (4) «Vieux routiers» sont toujours accrochés au nguimb. A les entendre parler, la retraite n’est pas pour demain. Baboye (Pulaar), Khadim 1 (Thiaroye-sur-Mer), Zale Lô et Rock Mbalakh (Pencum Ndakaru) veulent toujours descendre dans l’arène pendant que certains de leur génération comme Boy Kaïré (Soumbédioune) et Lac 1 (Walo) sont déjà au repos. Est-ce pour le chalenge sportif ou financier ?
«Chaque fois que je finissais les entraînements, les gens m’accompagnaient à la maison. Ceux avec qui je m’étais entraîné, vaquaient à d’autres occupations. Mais moi, j’avais des courbatures au point qu’on me massait. J’ai alors compris qu’il fallait que j’arrête» tels sont les propos de Boy Kaïré (Soumbédioune) lutteur de la même génération que Baboye et les autres. Comparaison n’est certes pas raison, mais il faut tout de même dire qu’en sport de combat, l’âge compte.
Anciens toujours en nguimb : Challenge sportif ou financier ?
Zale Lô (Pencum Ndakaru)
Si Rock Mbalakh a signé sa dernière victoire sur Ousmane Diop (Thiaroye-sur-Mer) le 31 juillet 2010, ce n’est vraiment pas le cas pour les autres. Il y a très longtemps qu’ils ne gagnent plus le moindre combat. Pas qu’ils ne sont pas techniques ou qu’ils n’ont pas de volonté, mais qu’ils n’ont plus leur force et leur jambes de 20 ans. Zale Lô a signé sa dernière victoire en 2008 face à Ousmane Diop. 6 ans bientôt qu’il n’a plus eu le sourire dans l’arène. Depuis, c’est le déclin. Boy Kaïré, Feu Cheikhou Diène Soumbédioune), Lac 1 (Walo), Toubabou Dior 2 (Guinaw Rails), Edouard Dimlé Diokh (Soumbédioune) l’ont successivement terrassé. Mais il veut toujours lutter.
Khadim 1 (Thiaroye-sur-Mer)
Idem pour Khadim 1 le Boucher du Dimanche. Sa dernière victoire remonte au 4 février 2007 face à Eumeu Sène (Tay Shinger). Bientôt sept (7) ans qu’aucun arbitre n’a levé son bras, signe de victoire dans l’arène. Successivement battu par Moussa Dioum (Parcelles Mbollo), Bruce Lee (Fass) et Ambulance (Mor Fadam), il se prépare contre le jeune Ablaye Ndiaye pour la saison 2013-2014.
Rock Mbalax (Pencum Ndakaru)
L’autre «doyen» qui veut nouer le nguimb est Baboye. Quand il dit: «Il y a certains jeunes qui ne peuvent pas me battre» et indexe Tapha Tine (Baol Mbollo), cela veut tout dire. Depuis qu’il a vaincu Gris Bordeaux (Fass) le 9 mars 2008, lui non plus n’a plus eu de victoire depuis six (6) ans environs. Il est aujourd’hui défié par Sa Thiès (Double Less), un lutteur qui certainement portait encore des couches à la place du nguimb lorsque Baboye battait Ma Samba Diagne son 1er adversaire le 18 avril 1993.

Mamadou KONÉ

Aucun commentaire: