jeudi 3 octobre 2013

Secoué par un KO en 2010 devant Malick Niang

Sococim plus conquérant que jamais

Sococim (école de lutte Balla Gaye)-Archives
S
ococim de l’école de lutte Balla Gaye a le vent en poupe. Il creuse peu à peu son trou dans l’arène avec des victoires précieuses. Le Knock Out (KO) concédé en 2010 devant Malick Niang (Yoff), ex-sociétaire de l’école de lutte Ndakaru, a sans doute, été l’effet déclencheur qui a permis au coéquipier de Balla Gaye 2 d’être plus conquérant dans l’arène...

Colosse de plus de 100kg, Sococim a été tétanisé par un KO contre Malick Niang (Yoff) le 1er août 2010. Ce coup de massue qui l’a freiné dans son ascension a paradoxalement été celui qui l’a réveillé et porté vers une autre renaissance. C’était le 13ème KO de la saison de lutte 2009-2010. Au corps-à-corps, les deux lutteurs ont échangé des coups de poing. Malick Niang qui a eu un angle bien ouvert a donné de violents coups repérés à la tempe de Sococim qui s’est écroulé le visage dans le sable. Le KO a été spectaculaire.
6 victoires d’affilées
Réveillé par le KO, Sococim a changé de visage dans l’arène. Il est devenu plus mûr et plus conquérant au point de signer six (6) victoires d’affilées. Le 25 avril 2011, il a éliminé Sékène Ndour (Keur Massar Mbollo), un colosse comme lui. Le 10 juillet 2011, Bara Faye (Olympique de Ngor) n’y a vu que du feu face à la furia de Sococim. Trois (3) mois après, soit le 9 octobre 2011, le coéquipier de Balla Gaye 2 plie Cartouche (Door Dooraat) avant de dompter Cobra (Pikine Mbollo) le 9 avril 2012. Certainement inspiré par le violent KO devant Malick Niang, il a également signé son 1er KO face à Pape Cargo (Tay Shinger) le 17 juin 2012. Pour les besoins de sa dernière sortie de la défunte saison, il a effacé King Kong (Fass) le 11 janvier 2013. Six (6) victoires d’affilée pour Sococim devenu plus conquérant que jamais dans l’arène.

Mamadou KONÉ

Aucun commentaire: