mardi 22 octobre 2013

Des centaines de millions éjectés l'an passé: Aziz Ndiaye a-t-il été victime de sa folie ?

L
a saison de lutte 2013-2014 a officiellement ouvert ses portes le 21 octobre 2013. Des affiches ont déjà été ficelées tandis que de nombreuses autres sont en cours. Mais contrairement aux années précédentes, les mécènes de l’arène traînent le pas pour décrocher des combats. Le promoteur Aziz Ndiaye (Aziz Productions), le plus en vue la saison dernière, a subitement calmé ses ardeurs. Auteurs des chocs les plus palpitants et les plus onéreux, il semble être victime du retour du bâton.

Échec du choc Eumeu Sène / Modou Lô
La bataille des promoteurs a bel et bien eu lieu la saison dernière. Aziz Ndiaye, qui était parvenu à décrocher des sponsors comme Samsung, Expresso, Tampico, Lonase, Adja pour ne citer que ceux-là, avait battu à plate couture ses collègues. Le Don King, Gaston Mbengue, s’était effacé, Luc Nicolaï en prison, Aziz a eu une large manœuvre où il a monté des combats à centaines de millions. Balla Gaye 2 (Balla Gaye) / Tapha Tine (Baol Mbollo), Malick Niang (Yoff) / Sa Thiès (Double Less), Lac Rose (Fass) / Modou Anta (Lamp Fall Thiès), Ama Baldé (Falaye Baldé) / Amanekh (Lébougui), Papa Sow (Fass) / Baye Mandione (Guëm Sa Bopp). Sans oublier qu’il avait également monté le duel des titans, Eumeu Sène / Modou Lô. Par ailleurs, d’autres millions avaient été déboursés pour la promotion (publicité) de ces différents chocs-là. Surtout Balla Gaye 2 / Tapha Tine. De mémoire d’hommes, aucune affiche n’avait engendré autant de séances de face-à-face aussi bien en Europe qu’au Sénégal. De gros sous avaient également été débloqués pour la promotion d’Eumeu Sène / Modou Lô qui a avorté à quelques jours du combat, engendrant à coup sûr des pertes énormes au promoteur. Peut-on dire aujourd’hui que le promoteur Aziz Ndiaye a pu rentabiliser tout ceci, quand on sait qu’il devra refaire la promotion du même combat (Eumeu Sène / Modou Lô) cette année ?
Tyson chèrement payé pour son retour
Tyson (Boul Faalé)
Toujours mu par l’esprit d’organiser les affiches les plus explosives, il n’a pas hésité à décrocher Tyson (Boul Faalé) / Gris Bordeaux (Fass) à plus de 200 millions. Soit un cachet de quelque 120 millions au Cheikh lutteur et plus de 80 au Tigre de Fass. Une autre somme colossale ajoutée aux autres dépenses des chocs qu’il compte décrocher, sans oublier la 2ème édition de son programme Lamb Banlieue initiée depuis la saison dernière et qu’il se devra de poursuivre cette saison. Des centaines de millions en perspective.
Bombardier / Balla Gaye 2 bloque
Tout cela semble avoir freiné un peu les ardeurs du promoteur qui tarde à décrocher le choc Bombardier / Balla Gaye 2. Un combat pourtant plébiscité par tous. Devenu le «nouveau patron» de l’arène la saison dernière, il conviendrait de dire qu’Aziz Ndiaye a casqué gros pour décrocher certains combats afin de préserver son statut. L’autre raison est aussi qu’il ne sent plus la compétition. Luc Nicolaï out, Gaston quelque peu en retrait, la vraie bataille n’existe plus quant à accaparer les affiches comme ils (les promoteurs) le faisaient jadis avec des contrats qui ferraient certains lutteurs surpayés pour montrer la force de frappe financière dudit mécène. Les gros cachets avaient été décriés par le collectif des promoteurs qui en avait fait un cheval de bataille Aziz Ndiaye s’était démarqué, s’était particularisé, s’était peut-être esseulé. Est-ce le retour du bâton ?

Mamadou KONÉ

Aucun commentaire: