lundi 14 octobre 2013

Bilan de l'écurie Baol: 19 combats disputés : 14 victoires contre 5 défaites

L’écurie Baol plus conquérante
Wouli 2 (écurie Baol)

P
our la saison 2012-2013, l’écurie Baol a aligné douze (12) lutteurs au total. Ils ont réalisé un bilan de 14 victoires contre 5 défaites. Le chef de file, Mbaye Diouf, n’a pas noué le nguimb, par contre le jeune Mame Goor Diouf Jr a assuré avec 4 victoires en autant de sorties...
Wouli 2 continue de gravir les échelons malgré sa défaite contre Konia (Habib Ndiaye) et Wouli 1 revient dans l’écurie après une période de nomadisme où il a séjourné dans beaucoup d’écuries de Dakar.
12 lutteurs dans le starting-block
C’est une bonne douzaine de lutteurs qui ont défendu les couleurs de l’écurie Baol la saison dernière. Il s’agit de Wouli 1, Wouli 2, Mame Goor Diouf Jr, Bada Bouki, Zale Balla Gaye, Bordas, Diassa, Keweul, Al Qaïda, Bour Sine, MP3 et De Gaulle Bou Ngoye. Chacun a donné de lui-même pour réaliser le bilan qui a sanctionné leur travail commun. Le premier lutteur à descendre dans l’arène a été Wouli 2. C’était le 3 septembre 2012. Il a ouvert son compteur de victoires face à Safy Dieng (Beug Sa Wadiour). De Gaulle Bou Ngoye a bouclé la saison sur une défaite le 16 juin 2013 face à Baba Gaalé (Moussanté).
Saison blanche pour Mbaye Diouf
Mbaye Diouf (Iles de Serpents) n’a pas noué son nguimb la saison dernière. De décembre 2012 à juillet 2013, il a chômé. Mais il s’entraînait toute la saison comme un forcené. À chaque combat de ses poulains, il était présent en leader bien averti. La dernière sortie de Mbaye Diouf remonte au 27 novembre 2011. Il se faisait parachuter par Mame Balla (Pikine Mbollo). Et jusque-là, il n’a pas eu l’occasion de se racheter. De petits calculs lui ont fait rater le choc que Baol Productions démarchait contre Siteu (Lansar). Son nguimb est donc resté rangé toute la saison.
3 victoires : Mame Goor Diouf Jr, la révélation
Au niveau de l’écurie Baol, la révélation de la saison a été le jeune Mame Goor Diouf Jr. En trois (3) combats, il a fait autant de victoires. Le 29 octobre 2012, il fait exploser Grenade (Dakar Plateau). Le 17 février 2013, il a imposé sa technique et son savoir-faire à Médoune Pinth (Ndakaru). Et, le 21 juin 2013, il a terminé sa saison en beauté, envoyant le Fou de l’écurie Doudou Baka Sarr en enfer. 3 sacres en une seule saison.
Le retour de Wouli 1
La défunte saison a également enregistré le retour de Wouli 1. Après Parcelles Mbollo, Bada Dione, il est revenu à la maison. «Avec Baol, je  comptabilise plus de victoires que de défaites. C’est en évoluant sous les couleurs  de cette écurie que j’ai battu les Domou Dialaw, Thiaat et tant d’autres. Je reviens donc à la maison, en famille», déclare Wouli qui a disputé deux (2) combats avec Baol. Il a d’abord perdu contre Double Tyson (Mohamed Ali) le 1er ami 2013 avant de se ressaisir le 7 juillet 2003 face à Nass (Diamaguène Sicap Mbao). Il faut également rappeler que le lutteur, alors sociétaire de Bada Dione, a perdu deux (2) combats dans la même saison face à Diène Diouf Kaïré (Soumbédioune) et Armée (Ben Barak).
2 victoires, 1 défaite : Wouli 2 assure
Wouli 2 a assuré. Il a certes perdu devant Konia (Habib Ndiaye) ; mais a pu accrocher le scalp de deux (2) lutteurs. Il a chuté devant Konia le 16 février 2013 mais s’est  révélé  meilleur dans les deux dernières confrontations, battant tour à tour Cheikh Bendia (Tay Shinger) le 30 mars 2013 et Balla Gaye Jr (Lansar) le 31 mai 2013. Wouli 2 a vraiment assuré et peut faire mieux la saison prochaine. En 2011-2012, il faisait partie des révélations de l’arène.
Zale Balla Gaye, Bour Sine et Al Kaïda à encourager
Zale Balla Gaye a signé deux (2) victoires. Bour Sine a disputé un seul combat. Pour cette seule sortie, il a réalisé un coup de maître. Le 19 janvier 2013, il a pris une belle option sur Maxy Crazy (Pape Kane). Malheureusement, il ne se contentera que de cette seule victoire puisqu’il n’a plus eu la chance de redescendre dans l’arène ; au même titre que Zale Balla Gaye qui s’est contenté de ses deux victoires. A côté d’eux, Bada Bouki, Bordas, Diassa, Al Kaïda sont à encourager pour leur contribution au bilan de l’écurie. Tous ces lutteurs sont prêts à mouiller le nguimb la saison prochaine.
Parcours de l’écurie Baol en 2012-2013
Les 14 victoires
28 octobre 2012: Bada Bouki bat Sa Fandou (Cheikh Mbaba)
28 octobre 2012: Zale Balla Gaye bat Boy Dièye (Baol Mbollo)
28 octobre 2012: Bordas bat Ndiamé Guèye (Baol Mbollo)
28 octobre 2012: Diassa bat Boy Sèye 2 (Colobane Mbollo)
28 octobre 2012: Keweul 2 bat Feugueleu 3 (écurie Dakar Plateau)
29 octobre 2012 : Mame Goor Diouf Jr bat Grenade (Dakar Plateau)
29 octobre 2012 : Al Kaïda bat Alboury (Baol Mbollo)
19 janvier 2013: Bour Sine bat Maxy Crazy (Pape Kane)
17 février 2013: Zale Balla bat Sa Kaba (Mor Fadam)
17 février 2013 : Mame Goor Diouf Jr bat Médoune Pinth (Ndakaru)
30 mars 2013 : Wouli 2 bat Cheikh Bendia (Tay Shinger)
31 mai: 2013: Wouli 2 bat Balla Gaye Jr (Lansar)
21 juin 2013: Mame Goor Diouf Jr bat Le Fou (Doudou Baka Sarr)
7 juillet 2003: Wouli 1 bat Nass (Diamaguène Sicap Mbao)
5 défaites
28 octobre 2012 : Garga Mbossé 2 (Cheikh Mbaba) bat MP3
16 décembre 2012: Nandi Fall (Grand Yoff Mbollo) bat Keweul
16 février 2013: Konia (Habib Ndiaye) bat Wouli 2
1er mai 2013 : Double Tyson (Mohamed Ali) bat Wouli 1
16 juin 2013 : Baba Gaalé (Moussanté) bat De Gaulle Bou Ngoye
Réaction…..
Cheikh Diouf, Directeur Technique
«Notre bilan est positif»
«Notre bilan est très satisfaisant car il est positif. Je remercie le Bon Dieu. La saison prochaine, nous voulons réaliser un parcours sans faute. C’est-à-dire, remporter tous nos combats. Même s’il y a des défaites à déplorer, que ça ne dépasse pas une ou deux. Les lutteurs de Baol sont devenus plus matures et plus conquérants. Wouli a signé son retour dans l’écurie. Avec Baol, il perd rarement. Il doit venir travailler avec les jeunes. Quant à Mbaye Diouf, il a vécu une saison blanche. Cela est dû au fait qu’on ne lui a pas proposé de bons adversaires. Tous ceux qu’on lui a proposés n’ont pas sa valeur. Alors, on a refusé de lutter. La saison prochaine Inch Allah, il reviendra en force. Néanmoins, nous demandons toujours aux promoteurs de donner des combats aux jeunes de l’écurie car tout le monde a l’amour de la lutte et veut prouver qu’il a quelque chose dans le ventre» ; déclare le Directeur technique de l’écurie Baol.
Par Mamadou KONÉ


Aucun commentaire: