jeudi 5 septembre 2013

Bilan de l'écurie Soumbédioune: 7 victoires contre 3 défaites

Soumbédioune maintient le cap

Bismi Ndoye le Bison de Soumbédioune
Soumbédioune a encore fait un bon bilan. De 21 combats (16 victoires contre 5 défaites) en 2011-2012, les Bérets Verts sont passés à dix (10) combats sanctionnés par sept(7) victoires et trois (3) défaites. En dépit de la rareté des combats, Bismi Ndoye et ses coéquipiers se sont bien comportés...

Sept (7) Bérets Verts ont défendu les couleurs de Soumbédioune lors de la saison 2012-2013. Il s’agit de Bismi Ndoye, Edouard Dimlé Diokh, Diène Diouf Kaïré, Boy Town, Sing Sing, Ibrahima Diène et Lat Dior. C’est Ibrahima Diène qui a sauté dans l’arène en premier. C’était le 9 septembre 2012. Il avait battu Tamsir (écurie Ndianda). Diène Kaïré, défait par Pape Mbaye 2 (Mor Fadam), a bouclé la saison à Soumbédioune. Le combat s’est tenu le 14 juin 2013.
Bismi Ndoye chute à Bercy
Le Bison de Soumbédioune a perdu son combat contre Elton (Balla Gaye) le 8 juin 2013 à Bercy (France). Depuis 4 ans, il n’avait plus perdu de combat. C’est sur une erreur bien exploitée par le Bulldozer de Guédiawaye que le Bison s’est écroulé au sol, concédant ainsi sa première défaite de la saison et la deuxième face au même Elton qu’il avait aussi battu par le passé. Un mois avant Bercy, Bismi Ndoye avait par ailleurs triomphé du champion d’Afrique Auguste Thiamassass Nianing dans un combat très difficile. On était le 1er mai 2013. Une belle victoire qui lui a permis de rejoindre les poids lourds de l’arène.
Bismi Ndoye mis KO par Elton

Mitigé pour Diène Kaïré
Comme son chef de file Bismi Ndoye, Diène Diouf Kaïré, le Lakanetane de Soumbédioune, a aussi un bilan personnel mitigé. Il a fait deux (2) sorties. Le fils de Boy Kaïré a signé une victoire contre Wouli (Baol) le 19 janvier 2013. Un duel pour lequel le sociétaire de Baol avait lancé un affront à Diène Kaïré. «Je vais le bastonner et demander un combat contre son père» avait lancé Wouli. Contre toute attente, c’est Wouli qui s’était retrouvé au sol sans rien comprendre. Malheureusement, pour son dernier combat de la saison, le Lakanetane a perdu le 14 juin 2013 contre Pape Mbaye 2 (Mor Fadam).
Edouard Dimlé Diokh au top
En battant Eumeu Sène Jr (Tay Shinger) le 14 juin 2013, Edouard Dimlé Diokh, le champion en lutte simple, est au top. Après sa reconversion en frappe, «Dim» n’a pas encore enregistré la moindre défaite. Pour disputer le combat contre Eumeu Sène Jr, outre les entraînements qu’il menait déjà avec son écurie, il participait toujours aux tournois de lutte simple. Ce qui lui a permis de prendre facilement le dessus sur son adversaire. Cette victoire porte à 4 le nombre de succès en frappe remportés par le coéquipier de Bismi Ndoye.
Deux victoires pour Boy Town : le Caporal devient Sergent
Pour la saison écoulée, c’est Boy Town qui est la révélation à Soumbédioune. En deux (2) sorties, le Caporal a signé autant de victoires. Il a ouvert son compteur le 17 janvier 2013 en battant Colonel Cissé 2 (Parcelles Mbollo) en quelques secondes de combat. Le 17 mai 2013, Boy Town épingle un second adversaire en la personne de Faye Birame (Baol Mbollo). Ces deux succès valent au Caporal le grade de Sergent l’année prochaine.
Ibrahima Diène et Lat Dior à encourager
Outre les lutteurs cités, deux (2) se sont également illustrés. Il s’agit d’Ibrahima Diène, le jeune frère du regretté Cheikhou Diène et Lat Dior. Ils ont tous deux signé une victoire. Ibrahima Diène a signé sa victoire le 9 septembre 2012 contre Tamsir (écurie Ndianda). Lat Dior s’est également signalé le 29 octobre 2012 en battant Tonnerre 2 (Bada Dione). Deux jeunes espoirs à encourager pour la saison à venir.
Saison blanche pour Kaïré 2, Colombo et Etats-Unis
La saison dernière, trois (3) valeurs sûres de Soumbédioune n’ont pu lutter car non cooptés par les promoteurs du pays. Il s’agit de Kaïré 2, le Génie de Soumbédioune qui, pourtant, sort d’une belle victoire sur Sakal (Rock Energie) le 30 décembre 2011. Tout comme Colombo, le Requin Noir, qui avait fracassé lors de sa dernière sortie Pape Cargo de Tay Shinger le 25 avril 2010, a connu une année sabbatique. Quant à Etats-Unis, il a été finaliste malheureux du tournoi Arena Tour saison 2 face à Yékini 2 de Fass Benno le 23 juin 2012.
7 promoteurs au chevet de Soumbédioune
Sept (7) promoteurs ont accepté de mettre la main à la poche afin qu’ils nouent le nguimb. Il s’agit de Top Productions, Baol Productions, Aziz Ndiaye Productions, Souhaïbou Dieng, Badiane Productions, Prince Cissokho & PABC et Prési Productions. Il n’y a certes pas eu assez de combats comme lors de la saison 2011-2012, mais ces mécènes de l’arène ont pensé à Soumbédioune.
A la retraite, Boy Kaïré assure son rôle de DT
Boy Kaïré, le Béret vert en chef, a disputé son dernier combat dans l’arène le 25 décembre 2011 face à Bathie Séras (Guinaw Rails). Il a rangé son nguimb après plus de 25 ans de carrière. Recordman de victoires de l’arène avec 26 succès en lutte avec frappe, le Béret Vert qui a raccroché à 43 ans s’est mué en directeur technique pour aiguillonner les jeunes de l’écurie. La saison 2012-2013 était sa première année en tant que directeur technique et le bilan est positif.
Par Mamadou KONÉ
Le parcours de Soumbédioune en 2012-2013
Les 7 victoires
9 septembre 2012: Ibrahima Diène  bat Tamsir (écurie Ndianda)
29 octobre 2012: Lat Dior  bat Tonnerre 2 (Bada Dione)
17 janvier 2013: Boy Town  bat Colonel Cissé 2 (Parcelles Mbollo)
19 janvier 2013 : Diène Diouf Kaïré bat Wouli (Bada Dione)
1er mai 2013 : Bismi Ndoye  bat Auguste (Thiamassas Nianing)
17 mai 2013 : Boy Town  bat Faye Birame (Baol Mbollo)
14 juin 2013 : Edouard Dimlé Diokh  bat Eumeu Sène Jr (Tay Shinger)
Les 3 défaites
2 mai 2013 : Karbala (Rock Énergie) bat Sing Sing
8 juin 2013 : Elton (Balla Gaye) bat Bismi Ndoye (
14 juin 2013 : Pape Mbaye 2 (Mor Fadam) bat Diène Diouf Kaïré
Boy Kaïré & Bismi Ndoye

Boy Kaïré, Directeur technique
«Notre bilan est positif»
«7 victoires pour 3 défaites, on ne peut vraiment pas dire qu’un bilan pareil est mauvais. Il est plutôt positif. Seulement, comparativement à la saison dernière (2011-2012) où nous avions effectué 21 combats, signé 16 victoires contre 5 défaites, il est clair que le résultat a baissé cette saison. Les pensionnaires n’ont pas eu assez de combats. Il y a aussi le fait que certains n’ont pas noué leur nguimb. Il s’agit de Kaïré 2, Etats-Unis, Colombo et bien d’autres. La saison prochaine, nous comptons donc sur la diligence des promoteurs pour que Soumbédioune ait plus de combats. Au classement général par écuries ou écoles de lutte en 2011-2012, Soumbédioune était classé 2ème au niveau national derrière Tay Shinger. Cela veut dire qu’il y a des combattants valeureux chez nous. Sans tambours ni trompette, Soumbédioune travaille et fait partie désormais des 5 meilleures écuries du pays au vue des résultats obtenus dans l’arène.»
Par Mamadou KONÉ


Aucun commentaire: