jeudi 7 février 2013

Arts martiaux : Destitution de la Fédé de judo

Un signal fort envers le karaté et le Viet Vo Dao

Karaté: les deux présidents de la Fédé
Le ministre des Sports, Mbagnick Ndiaye, a destitué la semaine dernière la Fédération sénégalaise de judo et disciplines assimilées (FSJDA) pour mettre en place un Comité de normalisation dirigé par le colonel Massamba Diop. Cette décision est un signal fort à l’endroit du karaté et du Viet Vo Dao, dont les instances sont encore dans un imbroglio total.
Judo : La Fédération destituée
Colonel Massamba Diop
Depuis la tumultueuse assemblée générale ordinaire de la Fédération de judo le 3 novembre dernier, il n’y a eu aucun feed-back de la part du ministère des Sports qui, devait entériner les travaux. Il a fallu attendre 3 mois pour voir la décision du nouveau ministre Mbagnick Ndiaye enfin tomber. Contrastant avec la démarche adoptée par son prédécesseur Malick Gackou, qui avait dit ne jamais s’immiscer dans la vie des Fédérations, Mbagnick Ndiaye a pris ses responsabilités en mettant en place un Comité de normalisation piloté par le colonel Massamba Diop, en remplacement de la Fédération que dirigeait El Hadj Moussa Dia. Compte tenu du retrait de la délégation de pouvoir à la Fédération de judo, les dirigeants du karaté et du Viet Vo Dao sont condamnés à s’entendre s’ils ne veulent pas subir le même sort. La commission ad hoc que dirige Abdoulaye Sèye Moreau, en charge d’intervenir dans les conflits, réussira certainement à gérer la situation au karaté et au Viet Vo Dao, sinon la tutelle pourrait encore prendre une décision à sa convenance.
Karaté : AG du 10 mars, la panacée ?
La Fédération sénégalaise de karaté est aussi secouée par une crise interne même si l’assemblée générale du 10 mars 2013 semble être la panacée pour mettre fin à la division. Taxé de fossoyeur de la discipline suite aux sorties des Lions qui ont perdu leur titre africain lors des Championnats d’Afrique 2012, le président Mamadou Sarr avait été démis de ses fonctions le samedi 8 décembre 2012 lors d’une réunion du Comité directeur dont 15 parmi les 23 membres avaient voté oui pour son départ. C’est ainsi que Yatma Lô avait été désigné pour assurer l'intérim jusqu'à la prochaine assemblée générale. Cela a généré des problèmes car Mamadou Sarr reste accroché à son fauteuil, se proclamant seul locuteur de la Fédération sénégalaise de karaté. À l’issue de la conférence du 19 décembre, tout le monde a décidé d’attendre l’assemblée générale ordinaire du 10 mars 2013.
Viet Vo Dao : Vers une solution radicale ?
Me Amadou Pène (AVIS), champion d'Afrique
Autre discipline méritant la plus grande attention, c’est assurément le Viet Vo Dao. La crise, qui dure depuis des années, y est très profonde. Au vu et au su de tous, deux structures gèrent la même discipline sportive d’un même pays. Il s’agit du Comité national de promotion (CNP) dirigé par le Dr. Seydina Ababacar et l’Association du viet vo dao intercontinental du Sénégal (AVIS) conduit par Mansour Fall. Ce qui sous-entend que ces structures mènent leurs activités parallèlement.
Nanejeae

Aucun commentaire: