lundi 7 janvier 2013

Ndoumbé Fall : Seule femme Africaine arbitre mondiale

La combattante devenue arbitre Mondiale
Ceinture Noire 3ème dan de Karaté, Ndoumbé Fall, membre de la commission nationale d'arbitrage depuis 2004 et présidente de la commission genre de la Fédération Sénégalaise de Karaté (FSKDA). Membre de l’Union des Fédérations Africaines de Karaté (UFAK) et Fédération Mondiale de Karaté (FMK), la Sénégalaise a réussi son examen d’arbitrage en Malaisie la semaine dernière en marge des Mondiaux de karaté (13-16 octobre 2011). Elle est donc la 1ère dame arbitre Mondiale au Sud du Sahara et la 1ère femme sur le continent Africain à accéder à ce niveau.
Portrait de la combattante devenue arbitre
Ndoumbé Fall, l’éternelle médaillée d’argent !
Ancienne Disciple du Club Jacques Chirac, Ndoumbé Fall a débuté le karaté en 1998. Dans l’équipe nationale de karaté, elle combattait dans la catégorie des +60 kg, mais se faisait toujours coincer au niveau de la médaille d’argent. Combattante dans l’équipe nationale de 1999 à 2001, Ndoumbé Fall ne décrochait que des médailles d’argent. «J’ai opté pour l'arbitrage parce que je n'avais pas beaucoup de chance en équipe nationale. Dans la catégorie des +60 kg, la compétition était serrée et je finissais toujours en 2ème position avec une médaille d’argent. Pourtant ce n’était que la première de la catégorie qui pouvait participer aux championnats internationaux alors j’ai décidé de virer vers l’arbitrage en visant le niveau mondial» nous apprend-elle.
Seule dame arbitre Mondiale africaine
Membre de la commission nationale d'arbitrage depuis 2004 et présidente de la commission genre de la Fédération Sénégalaise de Karaté (FSKDA, Ndoumbé Fall est aussi membre de l’Union des Fédérations Africaines de Karaté (UFAK) et Fédération Mondiale de Karaté (FMK). «C’est à partir de 2005 que j’ai vraiment gouté à l’aventure internationale en Iran avec les jeux féminins mondiaux», nous apprend-elle. Et ce fut le déclic. Ndoumbé Fall ne s’est plus arrêtée de glaner des lauriers dans la plus haute sphère de l’arbitrage africain et surtout mondial. Passée juge mondial B récemment, elle a réalisé son rêve la semaine dernière à Maleka (Malaisie) en marge des 8èmes championnats du monde cadets et juniors qui s’y tenait du 13 au 16 octobre. Dans l’examen d’arbitrage qu’elle présentait avec environs 250 candidats, la Sénégalaise a satisfait au test et se retrouve aujourd’hui la 1ère dame arbitre Mondiale au Sud du Sahara et la 1ère femme sur le continent Africain à atteindre ce niveau de la sphère de l’arbitrage mondial. Et son diplôme lui a été remis par le président Grecque Con Kassis de la Commission Mondiale des arbitres. «C'est un rêve qui s'est réalisé et cela me fait rentrer dans un autre niveau parce qu’à part le Maghreb, il n’y avait pas d'arbitre en Afrique de ce niveau, encore moins chez les dames. Maintenant, mes objectifs vont encore plus loin. Je demande juste un appui pour poursuivre ma carrière et aller au-delà, car j’ambitionne diriger un jour la commission Mondiale des arbitres, incha’hallah» fait-elle savoir.
Nanejeae

Aucun commentaire: