vendredi 11 janvier 2013

King Kong / Sococim, Trompeur / Dolf…

Premier VSD explosif de la saison

L’arène va enregistrer son tout premier vendredi, samedi et dimanche (VSD) tout en lutte. Quatre (4) combats d’espoirs sont concernés et s’étalent sur les dates des 11, 12 et 13 janvier 2013. Il s’agit des chocs King Kong (Fass) / Sococim (Balla Gaye), Trompeur (Thiaroye Mbollo) / Dolf (Rock Energie), El Hadj Diouf (Bounama Rasta) / Américain (Manga 2) et Yaro Bakh (JAP) / Tigre de Somone (Les Tigres). Un feuilleton qui enflammera l’arène vu l’état d’esprit des différents combattants désireux de signer leur premier sacre de la nouvelle saison.

Vendredi 11 janvier : King Kong / Sococim
Le coup d’envoi du marathon sera donné ce vendredi 11 janvier au stadium Iba Mar Diop avec le combat King Kong / Sococim. Deux athlètes de grands gabarits même si le sociétaire de l’école de lutte Balla Gaye est plus élancé que le Fassois. Ce sera un choc de lourds. À l’issue de la défunte saison, ils ont tous montré une bonne image en signant des victoires. Si Sococim a fait un carton plein en battant successivement Cartouche (Door Dooraat) le 9 octobre, Cobra (Pikine Mbollo) le 9 avril et Pape Cargo (Tay Shinger), par KO, le 17 juin 2012, King Kong a, lui aussi, imposé sa force physique à Mamadou Diouf (Gana séras) le 18 février, Ibou Senghor 2 (Gana Séras) le 26 mai 2012 en plus d’un nul contre Boy Remorque (Balla Gaye) le 15 avril. Ce vendredi, ils voudront confirmer et se positionner. Le choc est organisé par le promoteur Fallou Ndiaye de Ndiaye Productions, un promoteur qui monte en grade.
Samedi 12 janvier: Trompeur / Dolf
Le lendemain, au stadium Iba Mar Diop, les amateurs assisteront à un combat électrique. Il est monté par Baye Sow. Au menu de cette affiche, il faudra noter la relance ou le rachat, du fait que les acteurs du jour ont connu des fortunes diverses la saison dernière. Trompeur s’est d’abord fait tromper par Pape Sène (Mbaye Fall) le 26 novembre 2011 avant de se rectifier en trompant à son tour Katy 2, la Panthère Noire de Cheikh Mbaba, six (6) mois après, soit le 20 mai de la même saison. Il veut confirmer et avancer. Mais ce ne sera pas chose facile devant Dolf qui ne jure que par la gagne. Il sort d’une cinglante défaite devant Moussa Ndoye de Yarakh le 15 avril. Il est hors de question pour lui de perdre. Pour ces deux lutteurs, la gagne, rien que la gagne reste le leitmotiv.

Samedi 12 janvier : El Hadj Diouf / Américain à Thiadiaye
Ce même samedi à Thiadiaye, c’est le promoteur Thomas Faye, bien connu du côté de la lutte simple, qui signe son entrée en matière cette saison avec l’affiche El Hadj Diouf / Américain. De jeunes espoirs qui devront se rectifier pour survivre. Ils sortent tous deux d’une saison blanche (2011-2012) et tiennent, comme ceux de leur génération, à rester dans l’esprit du public et des promoteurs. En 2010-2011, Américain avait pourtant signé une belle victoire sur Bara Faye (Olympique de Ngor), le 13 mars 2011 alors qu’El Hadj Diouf se faisait mater par Lassana, l’ex-sociétaire de l’école de lutte Balla Gaye, le 11 juin 2011. Dans tous les cas, ils devront se signaler pour survivre dans l’arène.

Dimanche 13 janvier : Yaro Bakh / Tigre de Somone
Le marathon de ce VSD va connaître son dénouement le dimanche 13 avec l’opposition Yaro Bakh / Tigre de Somone. Ce sera la 6ème journée de Serigne Modou Niang, le promoteur de l’Alternance, qui débute très fort. Les protagonistes ont quasiment la même histoire. Ils sortent de défaite et voudraient eux aussi sortir la tête de l’eau, renouer avec la victoire et suivre le train. Tigre de Somone n’a pas fait une saison blanche comme son adversaire Yaro Bakh, mais avait été proprement battu par Mbaye Tine 2 (Mor Fadam) en début de saison, le 2 octobre 2011. Yaro Bakh a connu un sort plus triste. C’est Mansour Diop 2 (Diamaguène) qui l’avait enfoui le 29 mai 2011 à Amadou Barry. Depuis, il avait le nguimb en berne. Mouniang leur donne encore l’occasion de se racheter. Ce sera le tout pour le tout.
Nanejeae

Aucun commentaire: