lundi 31 décembre 2012

Sans commentaire

No comment
Yawou Dial, chorégraphie
 

2006, 2007, 2008, 2009

Baboye fait 4 attaques similaires
Balla Bèye 2 (Baboye) de l’écurie Haal Pulaar) semble techniquement limité. Il n’a qu’une seule attaque pour battre l’adversaire. Face à Bombardier en 2006, il a réussi son coup. Le B52 était tombé.
Contre Bombardier en 2006
Contre Yékini (Ndakaru) l’ancien Roi des arènes, il avait aussi fait une attaque soudaine entre les jambes. Mis Yékini avait résisté et avait fini par l’écraser.
Contre Yékini en 2007
Contre Gris Bordeaux de Fass en 2008, Baboye avait encore cherché le pied de l’adversaire. Il n’a pas réussi son coup, mais était parvenu tout de même à battre le 3ème Tigre de Fass.
Contre Gris Bordeaux en 2008
En 2009, il avait hérité de Lac 2 (Walo). Fidèle à sa technique de prédilection, il avait lancé une attaque dans le but de prendre le Puncheur par le pied. Hélas, il avait manqué de fraîcheur physique. Le combat avait débouché sur un sans verdict. Pas de vainqueur.
Contre Lac 2 en 2009
Sous cet aspect, de nombreux lutteurs ont vite compris la manière de lutter de Baboye. Il ne privilégie jamais la bagarre, son seul calcul, c’est prendre le pied de l’adversaire et finir le combat tout de suite…
Nanejeae

Suspendu pour 5 ans


Boy Niang 2 sera-t-il gracié ?
Boy Niang 2
Lors de leur dernier face-à-face, Boy Niang 2 avait assommé le lutteur Zoss (Door Dooraat) avec un gourdin. C’était sur un plateau de télé juste après leur combat. Zoss avait battu Boy Niang 2 qui n’avait jamais accepté ce verdict de l’arbitre. Le face-à-face avait donc dégénéré et Boy Niang 2 avait assommé Zoss qui a été conduit dans un centre de santé inanimé.
Le Comité National de Gestion (CNG) de la lutte a sévi. Boy Niang 2 avait écopé de 5 ans de suspension. Mais des tractions de toutes parts font pression pour que le jeune lutteur, lycéen de son état, puisse revenir dans l’arène pour poursuivre sa carrière très prometteuse. Jusqu’ici, le CNG n’a encore rien dit. Mais des sources proches de cette structure sont optimistes que le jeune lutteur sera gracié sous peu.
Nanejeae

Bonne & heureuse année

BONNE ET HEUREUSE ANNEE A VOUS MES CHERS AMIS...!!!
Que 2013, soit une année de bonheur, de réussite dans toutes vos entreprises,
Une longue vie avec beaucoup de santé,
Que le Bon Dieu vous assiste en tout lieu et en tout temps.
Que la PAIX soit avec vous et votre famille.
Bonne année 2013 !!!

dimanche 30 décembre 2012

Bismi Ndoye (Soumbédioune)

Lutteur, rugbyman, athlète
Bismi Ndoye, le Bison de Soumbédioune
Bismi Ndoye, sociétaire de l’écurie Soumbédioune a beaucoup de cordes à son arc. 1m90, il pèse 140 kg. En plus de la lutte, il pratique le rugby. Il est le pilier de l’équipe les Jambars championne du Sénégal depuis de longues années. Cette année, il s’est inscrit en athlétisme. En lancer du disque, poids et javelot. Une réelle chance de médailles pour le Sénégal lors des Jeux Olympiques. «Si je suis encadré, je participerai aux prochains JO et je rapporterai une médaille au Sénégal» lance-t-il. Pour sa force physique dévastatrice, il se fait appeler le Bison.
Nanejeae

Une tonne de talismans sur le corps

Gouye-Gui : Lutteur ou sorcier ?

Gouye-Gui avant le combat
Il s’appelle Gouye-Gui. Il est sociétaire de l’école de lutte Mor Fadam. Son ascension a été fulgurante dans l’arène ces 3 dernières années. Aujourd’hui, il se réclame déjà VIP de l’arène. Mais pour chacun de ses combats, il fait une préparation mystique incroyable. Il est beaucoup porté sur les grigris. Du cou au chevilles, il porte des tonnes d’amulettes qui le «protègent mystiquement». Si Gouye-Gui pèse 120 kg, ses grigris font au moins 10 kilos. Certainement que c’est la clé de son succès actuel dans l’arène…
Nanejeae

Invaincu depuis


Un féticheur prédit la défaite de Sa Thiès
Sa Thiès
Un féticheur s’est adonné à une voyance la semaine dernière. Il a dit que Balla Gaye 2 (école de lutte Balla Gaye) allait battre son adversaire Tapha Tine (Baol Mbollo), mais difficilement. Et dans sa prédiction, il a aussi annoncé que Sa Thiès (école de lutte Double Less) allait perdre son duel contre Malick Niang (écurie Door Waar). On peut le croire ou non, mais c’est un aperçu des prochains combats. Sa Thiès, frère cadet du Roi Balla Gaye 2 n’a jamais perdu le moindre combat depuis le début de sa carrière. Il fera face à Malick Niang qui est aussi invaincu jusqu’ici. En 8 combats disputés, aucun de ces lutteurs n’a encore mordu la poussière. C’est certainement la fin avec les prédictions du féticheur malien.
Nanejeae

samedi 29 décembre 2012

Caméraman pas comme les autres


Caméraman de l’année 2013
Caméraman pas comme les autres
Ce caméraman pas comme les autres est en train de filmer un match de foot. Avec son arsenal de travail, il est en passe d’être le meilleur caméraman de l’année 2013. Ne lui demandez surtout pas de vous faire un ralenti de ce qu’il filme…

Arènes Sénégalaises


Les chinois sont aussi intéressés
Chinois en salle de gym
Les asiatiques s’intéressent aussi à la lutte Sénégalaise. Commerçants de leur état et habitués des sports de combat dans leur pays, des chinois avaient émis le vœu de descendre dans l’arène pour rivaliser avec les champions locaux (sénégalais). Ils seraient en train de monter leur écurie.
Séances de boxe
Nanejeae

Sans commentaire

No comment...
Tyson & Eumeu étaient alors des frères...
Nanejeae

Malgré sa détermination


Balla Gaye 2 a un sérieux challenger…
Détermination de Balla Gaye 2

Il est clair que le titre de Roi des arènes sera en jeu le 2 juin 2013, jour du choc Balla Gaye 2 (école de lutte Balla Gaye) et Tapha Tine (écurie Baol Mbollo). Battant Yékini (école de lutte Ndakaru) le 22 avril 2012, Balla Gaye 2 était devenu le nouveau Roi des arènes. Et son tout premier challenger au titre est Tapha Tine le Géant de Baol Mbollo qui est tout de même un sérieux prétendant. Il a fait des ravages chez les poids lourds, balayant Abdou Diouf (Walo) et Thièck (école Pape Diop Boston). Mais s’est montré particulièrement cruel avec Elton (école de lutte Balla Gaye) et Bombardier (Mbour) qu’il a littéralement massacrés.
La détermination de Balla Gaye 2, la confiance en soi qu’il affiche toujours et sa belle technique de lutte pourront-elles stopper l’avancée extraordinaire de Tapha Tine qui est aussi à 2 doigts de réaliser son rêve ?

Nanejeae

vendredi 28 décembre 2012

Don de 5000 livres aux établissements du Sénégal

Fabrice Allouche fait dans le social
Après la lutte où il a coaché l’école de lutte Ndakaru durant une saison, avec des résultats probants, Fabrice Allouche, l’ancien champion du Monde de Kick Boxing fait dans le social. Membre d’une Association de 19 personnes faisant dans le social, le coach en boxe et préparateur physique de Ndakaru a pensé aux établissements du Sénégal. Il compte faire un don de 5000 livres scolaires dans quelques jours.

Allouche et les dirigeants de Ndakaru
«C'est un projet qui me tenait à cœur depuis longtemps, je voulais  m'investir dans des projets humanitaires au Sénégal. Je fais partie d'une association de bénévoles Sénevallois existant depuis un an, dont la présidente est Fabienne Bech. Cette association se trouve dans la ville où je vis. Levallois près de Paris. C'est mon ami Yacouba Niang qui m'a fait rejoindre cette association. Nous sommes 19 personnes très actives pour promouvoir, organiser, partager les liens entre les personnes d’origine sénégalaise, les Levalloisiens et sympathisants à travers différents types de manifestions culturelles, sociales et sportives. Cette association a avant tout, un objectif humanitaire, c’est aider les plus pauvres et les gens dans le besoin» informe le Français. Ainsi, cinq mille (5000) livres scolaires seront partagés comme suit : 2000 livres à l’école Agnès Thérèse Ndour de Mbour, 1000 livres à l’école Bamol Sow à Barkédji (Linguère), 1000 livres à l’école les Dauphins à Fass Mbao, et 1000 livres au CIF (Centre International Féminin) qui se chargera de la distribution en brousse.
Ce geste n’est qu’un début dans la vaste action sociale que Fabrice Allouche veut entreprendre. «On agira dans divers autres secteurs comme par exemple, la malnutrition des enfants qui continue d’être un problème de santé publique au Sénégal. Intervenir aussi dans les régions comme Ziguinchor et Kolda, confrontées, pendant plusieurs années, à la crise casamançaise et à l’enclavement. Ces régions enregistrent les taux les plus élevés de pauvreté. Il y a bien sûr d'autres régions du Sénégal où j'aimerais faire des actions» dévoile-t-il. Fabrice Allouche arrive à Dakar dans quelques jours avec 6 autres personnes de l’Association.
Nanejeae

Noël de feu dans l’arène


Le Boucher s’est fait immoler….
Boucher intimide son adversaire avant le combat...
 
Il se présente toujours dans l’arène avec des pattes de bœufs pour montrer qu’il est boucher. Son nom de lutteur, c’est justement Boucher, il est sociétaire de l’école de lutte Mor Fadam. Le mardi passé, jour de Noël, il n’a pas fait le poids face à son adversaire Feugueleu 2 de Lansar. Malgré ses pattes de bœuf et l’attirail pour effrayer l’adversaire avant le combat, il se fait lui-même immoler.
Nanejeae

jeudi 27 décembre 2012

News

News...News...News

Balla Diouf (Fass)
Colombo et le CLIF
Le Requin Noir de Soumbédioune devait prendre part au CLIF de Luc Nicolaï and Co cette saison. Mais avec la tournure des choses, Colombo patiente toujours. 1m90 pour 130 kg, ce poulain de Boy Kaïré a signé sa dernière victoire sur Pape Cargo de Tay Shinger à Mbour et souhaite croiser un poids lourd en ces débuts de saison.
Le Caïman dort les yeux ouverts
Le Caïman de Thiaroye-sur-Mer attend toujours. Issa Pouye sort d’une série de défaites contre Modou Lô (Rock Energie) et Zoss (Door Dooraat). Ces deux revers l’ont abattu, mais il pourrait revenir au devant de la scène contre Bazooka (Mbour). Le choc avait été annoncé par Luc Nicolaï and Co et depuis, plus rien. Le Caïman dort les yeux ouverts
Pacte de non agression
Désormais, Wouli (Baol) et Yawou Dial (Pikine Mbollo) ne pourront se rencontrer dans un combat de lutte. Ils ont signé un pacte de non agression en se retrouvant tous les deux dans la même association des espoirs de la lutte. Yawou Dial est le président de ladite association et Wouli le SG. Ils sont désormais embarqués dans le même bateau.
«Je pars chercher la force…»
Cette phrase était la mieux prononcée par certains lutteurs du pays. Quand ils avaient un combat, ils s’expatriaient à l’étranger et revenaient quelques mois après avec un surpoids. Le CNG qui a décidé de sévir contre cet état des choses va certainement aider à diminuer ce fléau. De nombreux lutteurs seront obligés de «chercher» la force ici à Dakar.
Koukouma quitte Ndakaru
Outre Malick Niang, Yékini jr, Brise-de-Mer et tant d’autres, Koukouma a aussi quitté Ndakaru. Ce jeune lutteur avait fait deux sorties ratées face à Ousmane Diouf (Mathieu Preira) et Wouli (Baol) en 2010-2011. Il a lui aussi jugé bon de claquer la porte de Ndakaru pour s’épanouir avec Door Waar.
Yékini, Tyson, B52, Gris vers une saison blanche
Ces 4 mastodontes de l’arène sont menacés par une saison blanche. Yékini (Ndakaru), Tyson (Boul Faalé), Bombardier (Mbour Bombardier) et Gris Bordeaux (Fass) n’ont pas encore le moindre combat alors que l’ouverture officielle s’est faite depuis quelques jours maintenant. Les promoteurs Gaston Mbengue se retire peu à peu, Luc Nicolaï encore en prison et Aziz a sa saison déjà bouclée.
Quelles solutions pour Balla Diouf ?
Balla Diouf, Cœur de Lion est à la croisée des chemins. Il croule sous les défaites depuis longtemps. En cette nouvelle saison, quelle solutions de crises pour lui ? Doit-il accorder des revanches à ceux qu’il a battu par le passé ou affronter la jeune pousse qui monte en flèche ?



Forza / Jordan


Choc de poids lourds très attendu
Forza (Gche) envoie Mitrailleuse (Dtre) Ko, suite à cette action en 2008
Forza était bien parti à l’écurie Fass. Il bénéficiait déjà de l’appellation 4ème Tigre de Fass. Mais une fracture à la jambe lors des entraînements l’a fait reculer. Deux ans sans compétition et une longue période de rééducation. A son retour la saison dernière, il se fait terrasser par Pakala (Mbour Montagne) le champion d’Afrique, qui lui inflige du coup, sa première défaite dans l’arène. Il était jusque-là invaincu.
Cette saison, il affrontera Jordan de Tay Shinger, un autre lutteur en perte de vitesse. Ce sera un combat de poids lourds. Plus de 120 kg chacun. Environs 250 kg de muscles en friction.
Nanejeae

 

Tyson

Souvenirs...
Tyson

mercredi 26 décembre 2012

Clip du week-end

Quand les Ivoiriens s'amusent...

Défaite de Narou Sogas


La Terreur des jeunes espoirs a mordu la poussière !
Narou Sogas

Narou Sogas, lutteur de l’écurie Xam Sa Cossan était passé maître dans l’art de mater les jeunes espoirs de la lutte. Il est le premier à recaler Lac Rose (Fass), il a aussi su freiner Thiat de l’école de lutte Boy Bambara en lui infligeant une bonne raclée la saison dernière. Voilà qu’il est lui aussi maté à son tour.
Siteu (Lansar) l’a battu en fin de saison pour lui ravir le drapeau du footballeur international El Hadj Diouf et voila que Paul Maurice lui sert un cadeau de Noël empoisonné hier à Saint-Louis. «Le balayeur balayé» !
Nanejeae

 

 

Cadeau de Noël dans l’arène


Paul Maurice se rachète à Saint-Louis

Paul Maurice, le Populaire s’est racheté hier à Saint-Louis. A l’issue de son combat contre Narou Sogas, le sociétaire de l’école de lutte Manga 2 a plié son adversaire pour sortir de 3 ans de diète noire. Il n’avait plus remporté le moindre combat depuis 2009. Cette victoire pourrait relancer sa carrière.

Nanejeae

mardi 25 décembre 2012

Crise au karaté

Une fédération, deux présidents

Mamadou Sarr (Gauche) & Yatma Lô (Droite)

Une crise aigüe sévit actuellement au karaté. Le Karaté Sénégal a deux (2) présidents à sa tête aujourd’hui. Il s’agit de Mamadou Sarr et Yatma Lô. Le premier cité a été démis de ses fonctions le 8 décembre dernier par le comité directeur qui estime qu’il ne fait pas le poids à la tête de la Fédération sénégalaise de Karaté-do et Disciplines Associées (FSKDA). Yatma Lô a été désigné comme président intérimaire en attendant l’Assemblée Générale du mois de mars 2013. Chose que rejette catégoriquement le président sortant qui estime qu’il faudra attendre l’AG pour le destituer. Et lors des événements du karaté, comme au dernier Mémorial Jacques Sow du 15 décembre, tous les deux arrivent. Mamadou Sarr en premier. Les combattants font le salut «Saluez le président de la Fédération». A l’arrivée de Yatma Lô 1 heure de temps après, le même DJ annonce «Saluez l’autre président de la Fédération».
Après la conférence de presse du mercredi 19 décembre, le ministre est attendu pour donner sa décision par rapport à ce bicéphalisme qui n’arrange pas le karaté et la famille, des Budokas. Mais déjà certains évoquent une AG extraordinaire pour tirer les choses au clair.
Nanejeae

Danses obscènes…


Faut-il interdire les danseuses de l’arène ?
Danseuses habillées décemment
Depuis le scandale lors de la présentation de Balla Gaye 2 / Tapha Tine, avec des danseuses qui ont exhibé leur dessous, les discutions vont bon train. Alors on se demande s’il faille interdire les danseuses de l’arène. Dans tous les cas, sport rime parfois avec show, et surtout que ce n’est pas tout le monde qui se dénude, donc…

Nanejeae

Expéditif face à l’adversaire


Comment Garga Mbossé a piégé Tonnerre
Garga ceinture Tonnerre par derrière...

Le plus gros péché de Tonnerre (Pikine), s’est d’avoir cru que Garga Mbossé (Door Dooraat) avait peur de lui. Le dimanche passé, il a combattu sans lecture véritable du choc. Dès le coup d’envoi, il a déclenché la bagarre sans retenue. Il a acculé Garga Mbossé.
Garga cloue Tonnerre
Le piège justement, c’est de faire croire qu’il avait peur. Qu’il craignait la bagarre. Garga Mbossé a pris un violent coup au visage pendant qu’il était sur la défensive. Cela a conforté Tonnerre qui a continué son avancée. Au corps à corps, Garga tente un mbott (Ushimata), les deux atterrissent sur leur genou. Et Promptement, il parvient à se relever avant Tonnerre. Le ceinture par derrière et ne lui laisse aucun répit. Il le soulève de toutes ses forces et le cloue au sol.
Nanejeae

lundi 24 décembre 2012

Bismi Ndoye a enfin un combat


Il affronte Auguste de Mbour
Bismi Ndoye, le Bison de Soumbédioune

Bismi Ndoye, le lutteur rugbyman et lanceur de poids a enfin eu un adversaire en lutte avec frappe. Il s’agit d’Auguste Mbagnick Sène de Mbour. Ce dernier fut champion d’Afrique en lutte simple. Il a aussi de bonnes aptitudes en frappe. Le choc promet et ce sera un combat de gladiateur car chacun a plus de 124 kg de muscle.
Nanejeae
Auguste de Mbour


 

Ibrahima Thiam alias Thiam Hercule


Le formateur des formateurs
Thiam Hercule dans les années 80

Il n’a jamais été lutteur, mais il a toujours gravité dans le monde des lutteurs. Moniteur de salle de gym depuis de longues années, Thiam Hercule a entraîné et formé beaucoup de sportifs et personnalités politiques du Sénégal et d’ailleurs. Coumba Gawlo (artiste musicienne), Amadou Dia Bâ (ancien athlète), Alassane Ouattara (Président de la Côte d’Ivoire). Parmi les sportifs, il a cheminé avec beaucoup de générations: Manga 2 (ancien Roi des arènes), Double Less, feu Doudou Baka Sarr, Djaly Birama Thior, Birahim Ndiaye, Mouhamed Ndao Tyson, Bombardier. Pour la jeune génération, il a aussi entraîné Tapha Tine avant que celui-ci ne rejoigne l’immeuble Kébé.
Amadou Konnez, alias Roky Balboa, évoluant en Suisse a aussi fait ses débuts avec Thiam Hercule avant de se retrouver du côté de la Suisse où il fait les beaux jours de la lutte à Genève. De nombreux jeunes gens, moniteurs de salle de gym aujourd’hui, ont été aiguillonnés par Ibrahima Thiam alias Thiam Hercule qui fut aussi un culturiste hors pair.
Nanejeae



L’extraordinaire Demba Bâ….


Il fait dans le cinéma à présent
Demba Bâ, lors du choc Boy Kaïré Vs Zale Lô

Demba Bâ fait partie des premier artistes rappeurs du Sénégal, c’est aussi un amoureux de la lutte. Son lutteur préféré et ami est Boy Kaïré le Béret Vert, Directeur Technique de l’écurie Soumbédioune. Il n’a raté aucun combat de Kaïré dans l’arène. Il se présentait toujours avec le Béret Vert, insigne de l’écurie Soumbédioune. A présent, il s’est tourné vers le cinéma et fait un véritable tabac sur une chaîne de la place. Bravo champion, bonne continuation, Hollywood n’est plus loin….
Nanejeae

Cadeau de Noël empoisonné


Paul Maurice Vs Narou Sogas à Saint-Louis
Paul Maurice

Ils vont célébrer Noël avec des coups de poing demain soir au stade de Saint-Louis. Le promoteur Makhou Mbengue a monté ce choc et cela pourrait faire revenir Paul Maurice (école de lutte Manga 2) qui est resté longtemps sans lutter. Il a désormais un combat. Contre Narou Sogas de Xam Sa Cossan, ce sera la bataille de Noël à Saint-Louis. Ce sera certainement un cadeau de Noël empoissonné pour celui qui perd.
Nanejeae

Issa Pouye / Rock Mbalakh monté


Peut-être le retour du Caïman
Issa Pouye
Issa Pouye de l’écurie Thiaroye-sur-Mer a enfin un combat. Il croisera Rock Mbalakh de l’écurie Pencum Ndakaru. Ce choc pourra arranger le sociétaire de Thiaroye qui depuis un moment, se cherche dans l’arène. Après sa belle victoire sur Balla Diouf de Fass en 2008, Issa Pouye n’a plus rien gagné. Il perd par Ko devant Modou Lô (Rock Energie), enregistre un autre revers contre Zoss (Door Dooraat) et fait une saison blanche.
Rock Mbalakh a aussi vécu une saison blanche. Mais avant, il avait battu Ousmane Diop de Thiaroye-sur-Mer et signé le nul contre Bathie Séras le Magicien de Guinaw Rails.
Issa Pouye et sa danse du Caïman
Nanejeae
 
 

dimanche 23 décembre 2012

Garga Mbossé bat Tonnerre


4ème Drapeau des Vétérans des Parcelles Assainies

Garga Mbossé bat Tonnerre
Garga Mbossé a battu Tonnerre
Le frère de Zoss a grandi. Il a franchi une étape en battant son adversaire Tonnerre de Pikine Mbollo ce soir au stadium Iba Mr Diop. C’est Tonnerre qui a déclenché les hostilités, Garga a reculé un moment, évitant la bagarre qui s’est imposée à lui lorsque Tonnerre a déclenché une autre offensive. Le corps-à-corps est inévitable. Garga tente un Mbott, sa prise favorite. Il rate, mais se positionne derrière Tonnerre qu’il a soulevé et cloué au sol sans ménagement.
C’est la descente aux enfers pour Tonnerre qui enchaîne les défaites. C’est la 3ème après Papa Sow (Fass), Sa Thiès (école Double Less) et aujourd’hui Garga Mbossé.

Le Sorcier «Blanc» des arènes sénégalaises

Fabrice Allouche de retour en décembre

Fabrice Allouche entre Lebanner le japonnais champion Olympique de Judo
Ex-triple champion du monde de Kick Boxing, le Français Fabrice Allouche a coaché Ndakaru, la première école de lutte du Sénégal. Il a fait de bons résultats. Il annonce son retour au Sénégal dans quelques jours pour faire des dons de manuels scolaires aux enfants et établissements scolaires du Sénégal.

Portrait de Juan Espino

Le «Lion Blanc» des arènes sénégalaises

Juan Espino

Sport roi, la lutte sénégalaise déchaîne les passions : idolâtré, chaque lutteur représente un quartier, une ville, une région du Sénégal, et les lutteurs étrangers sont absents des arènes, hormis l'Espagnol Juan Francisco Espino, le «Lion blanc».
«Juan ! Juan ! Juan !» : dans la banlieue de Dakar, où il trouve refuge avant ses combats, l'Espagnol Juan Francisco Espino n'est jamais tranquille. Sur son passage, les enfants l'interpellent, le touchent, tandis que les adultes le prennent en photo avec leur téléphone portable.
Cela peut surprendre, mais Juan fait partie d'une caste particulière au Sénégal, celle des lutteurs. Les rois des arènes, comme on les appelle ici, sont adulés.
Juan est l'un d'entre eux. Il est le «Lion Blanc», son surnom dans l'arène, et après avoir longtemps observé la lutte sénégalaise, il a fini par se lancer, remportant même ses trois premiers combats.
Originaire des îles Canaries, Juan est né dans la lutte. Tradition familiale oblige, cet homme de 1m95 pour 145 kg s'entraîne dès son plus jeune âge avec son père à la lutte canarienne, pratique ancestrale sur l'archipel.
Passionné par son sport, Juan est néanmoins déçu par le peu d'engouement qu'il suscite. Il passe six mois au Brésil pour apprendre le Ju jitsu brésilien, puis deux mois en Corée du Sud pour s'entraîner et observer le Ssireum, la lutte coréenne.
Juan devient champion d'Europe de «grappling» en mai dernier à Bruxelles, une forme de lutte très technique, et montre fièrement sur son téléphone portable les combats qu'il a filmés pour les décortiquer plus tard dans son complexe dédié aux sports de combat à Las Palmas.
«On lutte partout dans le monde, explique Juan. Alors je me suis dis qu'il fallait que j'aille voir et apprendre tous ces différents types de lutte, car chacune a sa spécificité».
Sport, folklore et tradition
En 2008, il tombe sur des vidéos sénégalaises de lutte et découvre la ferveur du public pour ses lutteurs.
«J'ai vu ces stades avec 30.000 personnes, juste pour voir des combats de lutte, dit-il. Je me suis dis que je ne pouvais pas louper ça, que moi aussi je voulais combattre dans ces arènes».
Il débarque à Dakar et intègre une «écurie», ou école de lutte, pour apprendre la lutte «avec frappe», celle qui fait vibrer les foules du Sénégal. Avant lui, aucun lutteur blanc n'était arrivé jusque-là. Pour pouvoir lutter, Juan va néanmoins devoir attendre, car on ne grille pas les étapes dans le circuit de la lutte. Il apprend les ficelles du métier dans l'arène, mais aussi en dehors.
«Je suis venu pour défier les meilleurs, affirme-t-il. Mais j'ai compris que je devais passer par des étapes, que le processus est long pour accéder aux grands combats».
L'Espagnol apprend aussi que la lutte sénégalaise est un mélange de sport, de folklore et de tradition. «J'ai pris un marabout pour ma préparation mystique, avoue-t-il. On y croit ou on n'y croit pas, mais cela fait partie des traditions, et pour l'instant, à chaque fois qu'il m'a dit de m'habiller en vert, j'ai remporté mon combat !»
Depuis deux ans, Juan lutte dans l'arène et ses victoires commencent à éveiller la curiosité. Invaincu, son prochain combat est déjà programmé par les promoteurs : une nouvelle étape qui pourrait peut-être amener le «Lion Blanc» vers le haut de l'affiche avec le gotha de la lutte sénégalaise.
Nanejeae
 

Taekwondo : Deux dates pour l’AG de la Fédération

La crise couve au taekwondo

Combattante aux prises lors du championnat régional de Dakar

La crise couve à la Fédération sénégalaise de taekwondo (FSTKD). Deux dates sont prévues pour la tenue de l’Assemblée générale de la FSTKD. L’équipe dirigeante de la Fédération milite pour le 12 janvier, alors que d’autres acteurs regroupés du sein du «Collectif pour le renouveau du Taekwondo» (CRT), menacent de boycotter les activités de la FSTKD si ces assises ne se tiennent pas le 5 janvier 2013.
Lors de la réunion du comité directeur le 8 décembre 2012, la FSTKD avait décidé de tenir son AG le 5 janvier 2013 sous réserve de la fixation de la date du Magal de Touba. Finalement, pour permettre à tous les acteurs d’y participer, les dates du 12 et du 13 janvier 2013 ont été retenues pour la tenue respective de l’AG extraordinaire et de l’AG ordinaire de la FSTKD. Des dates rejetées par le CRT qui milite pour les 5 et 6 janvier. «Le collectif informe la fédération que si ces dispositions ne sont pas respectées, les 46 clubs de Thiès, Dakar et Diourbel membres du collectif vont boycotter toutes les activités de la fédération et rassembler les autres clubs afin d’avoir les 2/3 des clubs affiliés régulièrement pour convoquer l’AG afin de restituer le taekwondo aux Taekwondoïstes», informe un communiqué signé par Me Ndiamé Ndiaye, chargé de communication de la Ligue de Dakar.

Pour rappel, le «Collectif pour le renouveau du taekwondo» s’est réuni le mardi 18 décembre 2012 au camp Leclerc en présence de 17 responsables de clubs. Il s’est fixé pour objectif le renouvellement régulier et paisible l’instance fédérale, l’instauration d’une gestion transparente et objective et la responsabilisation des jeunes dans le nouveau comité directeur. La prochaine réunion du CRT est prévue le 28 décembre. Cela présage une atmosphère tendue, dans les prochains jours, dans le taekwondo sénégalais. À moins que…

Moubarack Lô (Président Fédération de Taekwondo)


Nanejeae

Entraînements intensifs


Yawou Dial se défonce pour son prochain combat
Yawou Dial s'entraîne à la barre fixe
Il y a quelque temps, Yawou Dial et certains lutteurs ont créé l’Association des espoirs de la lutte. Il ne se considère plus un guignol. Il milite désormais pour la revalorisation des cachets des petits lutteurs. De 40, 50, les cachets sont passés à 100.000 FCFA pour tous les petits lutteurs sans exception. Pour qu’on le prenne un peu au sérieux, le Roi des 4èmes combat s’est remis aux entraînements. Il se défonce en attendant son prochain combat. Dans l’arène, son plus gros cachet s’élève à 500.000 F.
Nanejeae

Garga Mbossé Vs Tonnerre

Leur dernier combat
Garga Mbossé bat Feugueleu

Trop cher et proche de la retraite


Tyson, bientôt perdu pour la lutte…
Tyson, avant son combat contre Bombardier en 2007
Il est à l’origine des gros cachets dans l’arène. Il était le chouchou. Il a révolutionné l’arène avec son style, son charme et son charisme. Mais sa descente aux enfers a commencé lorsqu’il a boudé le combat contre Bombardier en 2007. Les deux Goliath étaient tombés ensemble sur la tête, les arbitres avaient décidé la reprise du combat et Tyson contre cette décision, avait quitté l’aire du combat. La victoire avait été donnée à Bombardier et le Comité National de Gestion (CNG) avait sévi. Il a été sanctionné pour 3 ans de cessation d’activités dans l’arène. A son retour en 2010, il a subi deux (2) défaites contre Yékini (Ndakaru) en 2010 et Balla Gaye 2 (école Balla Gaye) en 2011.

Aujourd’hui, il semble ne plus intéresser les promoteurs. Certains jeunes lutteurs refusent de le croiser sous prétexte qu’il est vieux.

Garga Mbossé & Tonnerre face à leur destin


Vers le premier KO de la saison ?
Tonnerre

Combat s’annonce palpitant ce soir au stade Iba Mar Diop. Tout a été dit, les préparations mystiques faites, les fans clubs mobilisés. Il ne reste que le coup de sifflet de l’arbitre. Attention, il pourrait y avoir un Knock Out (KO). Ce sont tous deux des frappeurs, des cogneurs qui ont déjà assommé des adversaires. Tonnerre avait foudroyé Yékini Jr de Ndakaru en 2010 et en 2011, Garga Mbossé avait tétanisé An 2000 de l’écurie JAP lors du CLAF.
 

samedi 22 décembre 2012

Silencieux depuis sa défaite


Gris Bordeaux vers une saison blanche
Gris Bordeaux fait son saut de l'Ange

Le chef de file de l’écurie Fass, file droit vers une saison blanche. Depuis sa défaite devant Modou Lô de Rock Energie la semaine dernière, aucun combat ne lui est pour le moment proposé. Pourtant, les adversaires ne manquent pas. Lac 2 (Walo) et même d’autres jeunes lutteurs veulent le croiser et le battre.
Gris Bordeaux (Fass)

Tapha Tine aux USA depuis la semaine dernière


A fond dans la préparation de son combat
Tapha Tine, le Géant de Baol Mbollo

Tapha Tine, le chef de file de l’écurie Baol Mbollo s’est envolé pour les USA la semaine dernière. Il dit partir y préparer son combat contre Balla Gaye le nouveau Roi des Arènes Sénégalaise. Battant Bombardier le B52 de Mbour la saison dernière, Tapha Tine, l’artilleur du Baol prend au sérieux le choc contre le Lion de Guédiawaye qui a fait savoir tout dernièrement que Tapha Tine ne pourra pas le battre le 2 juin 2013.

vendredi 21 décembre 2012

Face au jeune Balla Gaye 2


Yékini avait-il péché par excès de confiance ?
Avait-il manqué de respect aux Sorciers?

L'ex Roi des arènes, Yékini
 
Avant son combat contre le jeune Balla Gaye 2, le Lion de Guédiawaye, Yékini, alors Roi incontesté des arènes sénégalaises, avait transgressé beaucoup d’interdits, il avait trop affiché la confiance et avait même dressé inutilement des gens contre lui. «Takkati radio yi dinagnou teudj sen guémigne, amagougnou Mbeur moumay daan : (Je vais fermer leur grande gueule. Il n’ont pas encore un lutteur qui peut me terrasser)». L’on pouvait jusque-là, qualifier de tels propos de «sportifs», mais jusqu’à aller défier des marabouts, des féticheurs et des Sorciers, Yékini semblait être était allé loin «Bou gnou dioum ci khatim yi. Yahya Diop laa toudou : (qu’il ne se trompe pas lors des incantations, je m’appelle Yahya Diop Yékini) ». Et à l’endroit des préparateurs mystiques de son adversaire Balla Gaye 2, le Roi des arènes avait lancé «Lima beugue deff, guissou ma ci adouna kouma koy téré deff : (personne au monde ne peut m’empêcher de faire ce que j’ai envie de faire) ». Comme quoi, la victoire contre Balla Gaye 2 était claire.
Mais ici en Afrique, on ne défie pas avec les marabouts, on ne défie pas les sorciers, on ne défie pas les féticheurs…

 






Garga Mbossé Vs Tonnerre ce dimanche


C’est aussi la fête de l’arène
Deux Gaïndé Ndiaye en action dans l'arène avant les combats
 
Ce sera la fête de l’arène ce dimanche au stade Iba Mar Diop pour cette première sortie du promoteur de lutte Pape Abdou Fall (PAF). L’affiche phare est certes Garga Mbossé (écurie Door Dooraat) / Tonnerre (écurie Pikine Mbollo), mais cet événement sera certainement célébré autrement par les nombreux Gaïndé Ndiaye qui prennent d’assaut l’arène pour apporter une autre connotation plus traditionnelle.
Ces hommes Lions, feront aussi leur show ce dimanche soir avant les coups de poing.